we are the 99 %

écrit par murielle

 

Les « Occupy Wall Street« , qui ont commencé à se manifester il y a quinze jours prend de l’ampleur.

Jusqu’à présent, la composition du mouvement de protestation était principalement jeune. Cependant, aujourd’hui, un réseau de syndicats radicaux et d’organisations de travailleurs, ont décidé de s’unir à la protestation et ont appelé à une manifestation pour le mercredi 5 octobre après midi. Entre 5 et 7000 personnes étaient dans la rue.

Le tournant décisif dans la dynamique du mouvement a eu lieu la semaine dernière quand la police a chargé et dispersé brutalement et sans motif une manifestation non autorisée de plusieurs centaines d’occupants qui se dirigeaient à Union Square. A partir de ce moment, l’indignation face à l’arrogance des pouvoirs financiers et à la violence des forces de police ont commencé à se répandre par Internet et dans les campus universitaires new-yorkais. Occupy Wall Street est repris maintenant dans plusieurs villes des Etats Unis.

Des manifestants ont aussi créé un blog où chacun peut évoquer ses difficultés à vivre dans l’Amérique en crise,  du chômage, des saisies immobilières « inhumaines », du manque de sécurité sociale et de leurs difficultés à finir le mois avec la conclusion « Je fais partie des 99% ».

we are the 99 percent est en anglais mais il vaut la peine de faire une effort de lecture.

De même que occupy together (site non officiel solidaire du mouvement)

Bien entendu, les financiers, les gens de pouvoir, les nantis et parfois même les médias traiteront les manifestants d’anarchistes et brandiront le capitalisme comme défense première face à la menace de chaos.

Mais depuis la fin des temps, les gouvernements et les institutions financières ont invoqué la peur de l’anarchie pour contrôler le comportement des populations…

On se prend à rêver que le monde se révolte, que les peuples se dressent enfin…

quelque chose à dire