The Sense of an Ending (bis)

écrit par murielle

 Une fille, qui danse – Julian Barnes

Julian Barnes a enfin reçu le Booker Prize pour son dernier roman, l’un des prix littéraires les plus prestigieux au monde.

En recevant son prix il s’est permis de donner son avis aux éditeurs « Ceux d’entre vous qui avez vu mon livre, quoique vous pensiez de son contenu, s’accorderont à dire que c’est un bel objet. Et si le livre papier, comme on doit l’appeler maintenant, est de résister au challenge de l’ebook (liseuse), il doit alors ressembler à quelque chose qui vaille la peine d’être acheté et gardé ». Et de remercier Suzanne Dean qui a créé la couverture.

Le livre est en effet magnifique (tout comme son contenu) et sans vouloir dénigrer la liseuse, il est vrai qu’il peut être un « objet d’art ». Quelque chose à lire, regarder et garder.

Pour les impatients, les curieux et les personnes de bon goût, le dernier livre de Julian Barnes édité en France est Pulsations. C’est un recueil de nouvelles « qui parlent d’amour, de ce qui crée l’amour, de ce qui détruit l’amour, de ce qui nourrit l’amour ». C’est un livre autour de la perte de l’autre et du deuil avec des récits imbriqués entre eux par la narration évoquant chacun des cinq sens.

Ce recueil, mélancolique, tendre, triste et malgré tout ironique et drôle, prend un tour encore plus touchant quand on connaît la vie de l’auteur et son deuil récent.

L’histoire:

On est dans la classe moyenne anglaise, entre gens de bonne compagnie, on vit plutôt bien, on jardine avec ardeur, on part en longues randonnées pédestres, on fait l’amour et entre chaque nouvelle de la première partie de Pulsations se déroule le fil de conversations de table parfois assez lestes et pleines d’ironie. Mais brusquement, comme il sait si bien le faire, Julian Barnes nous fait trébucher, basculer dans un tout autre registre, celui de l’émotion pure, de souvenirs d’amour et de mort.
Dans la deuxième partie, cinq autres histoires, pour certaines inspirées de faits réels, vont constituer une tapisserie au petit point, chacune conduisant presque inéluctablement à une autre. Avec ce même souci de nous tenir éveillés en face du monde. En alerte…

Lisez le!

Comments: 4

  1. J’ai adoré aussi « the sense of an ending », premier roman que je lis de cet auteur! Et vous avez raison, quel beau livre! ;o)

  2. Elise says:

    Je viens tout juste de terminer une fille qui danse et j’ai adoré! Vivement le prochain!

    • Le dernier vient de sortir avant hier en Angleterre.

quelque chose à dire