Les livres et l’amour

écrit par murielle

Vie amoureuse inexistante? Ou en mal de romantisme? Plutôt que lire des magazines féminins qui ne donnent que des conseils pourris, ou des livres de développement personnel qui inondent les rayons de la FNAC, pourquoi ne pas se tourner vers les classiques. J’ai toujours pensé que les livres étaient des compagnons, des mentors parfois et des amis de bon conseil toujours.

Les classiques feront toujours plus de bien que n’importe quels guides écrits par des pseudo coachs, psys de monoprix et autres célébrités.

Si l’une de vos résolutions du Nouvel An est l’amélioration de votre vie sentimentale, et vous avez l’espoir de trouver un peu d’inspiration dans votre bibliothèque ou votre librairie locale, pourrais-je vous recommander d’éviter les rayons d’auto-développement et de vous diriger tout droit vers la fiction et la littérature?

Franchement, des titres comme Ce n’est pas toi, c’est lui et Se marier avec lui sont parfaits pour de grands segments de magazines féminins ou pour les talk-shows du matin mais je n’ai personnellement jamais lu de près les livres comme ceux-là dans l’espoir d’en apprendre davantage sur les aléas du cœur.

Je vous le dis, les classiques, il n’y a que ça de vrai! Pourquoi? Les idées des grands littéraires sonnent vrai, génération après génération. Regardez de près n’importe quel travail de fiction qui a fait ses preuves au fil du temps, et vous trouverez beaucoup de perspicacité dans les problèmes qui ont affecté les amoureux à travers l’histoire. Et ce sont toujours les mêmes problèmes qui les perturbent aujourd’hui.

Prenez par exemple le principe du rasoir d’Ockham (l’explication la plus simple est généralement la plus plausible). Ce principe s’applique souvent, quand après un premier rendez-vous, nous nous demandons jusqu’à l’obsession si et quand il va nous rappeler. L’anxiété sied bien à notre époque du e-mail et du texto, mais elle était aussi bel et bien vivante du temps de Jane Austen.

Quand Marianne Dashwood, de Raison et Sentiments, arrive à Londres, où l’homme avec qui elle a eu un « flirt » prolongé a élu domicile, elle envoie une lettre avec impatiente. Marianne n’a pas de compte Gmail, bien sûr, mais elle a un valet de pied qui marche rapidement – et le serviteur a à peine quitté sa maitresse avec la missive, qu’elle commence impatiencemment à écouter le bruit de chaque voiture, attendant avec impatience son retour avec une réponse de M. Willoughby.

Les jours passent, cependant, sans un mot. Les questions que quiconque d’entre nous auraient, perturbent Marianne: a-t-il eu le mot? Est-il malade? Était-ce quelque chose qu’elle a dit? Son effroi s’intensifie seulement après que Willoughby refuse une invitation à un bal où il sait que Marianne sera présente et il l’ignore à une autre fête. Finalement, elle découvre qu’il est fiancé à une autre femme. L’expérience de la pauvre Marianne, nous confirme qu’alors comme aujourd’hui, si quelqu’un nous fait mariner, joue au chat et à la souris, nous fait trop attendre, il est temps de laisser tomber, de garder son énergie et de passer son chemin.

Voyez? Je vous le disais; Jane Austen est une excellente conseillère dans les affaires de coeur.

Le livre que je trouve le plus intéressant est Howards End de E.M Forster. Une méditation superbe sur ce qui peut arriver lorsque vous traversez l’allée politique par l’amour, à la manière de Margaret Schlegel. Margaret, une suffragette libérale, semble destiné à rester vielle fille quand le bourgeois capitaliste Henry Wilcox, un conservateur, lui propose le mariage. Bien qu’Henry pense que donner aux femmes le droit de vote est stupide, il admire la force de Margaret – et vice versa. De plus, elle est charmée par son intérêt pour elle. Elle n’a pas besoin de mariage, et elle n’est pas désespérée, mais elle apprécie l’amour de cet homme, qui est un homme bon, même si leurs opinions politiques divergent. Elle comprend intuitivement qu’elle sera dans une meilleure position pour atténuer les aspects du caractère d’Henri les moins agréables une fois que leur relation sera forte. Alors elle lui donne le respect et la compréhension qu’il mérite tout en gardant ses propres croyances. Ce faisant, elle crée un lien si fort que cela profite à tous ceux qui sont proches du couple. Et ils s’aiment. Ils s’aiment vraiment malgré les différences.

Grâce à petit chef-d’œuvre de EM Forster, nous obtenons une des recommandations les plus simples mais les plus durables sur la façon dont nous pouvons améliorer notre vie amoureuse.  Si vous voulez avoir une relation réussie, cherchez les similitudes, et non pas les différences: only connect. Créez des liens. Cet épigraphe prend tout son sens. Cela n’est jamais facile mais c’est avec ce genre de conseils que l’on rencontre des gens biens et bons pour nous.

La lecture peut vous aider à mieux comprendre qui vous êtes, quel genre de personne vous voulez être avec, et comment combler le fossé entre les deux. Alors, à vous. Quels sont les livres qui vous ont porté conseil en amour?

Comments: 6

  1. Je suis actuellement en train de relire l’oeuvre complète de Maupassant, j’ai une passion pour les vrais auteurs comme je me plais à le crier haut et fort : Balzac, Zola, Flaubert et Maupassant les 4 mousquetaires de la grande Littérature Humaine à mon sens…Leur écriture est viscérale…Si proches des vrais sentiments…
    Pour répondre à ta question : les livres qui m’ont porté conseil en amour? Je dirai : à l’adolescence les poèmes de Shakespeare , Shelley et Lord Byron m’ont exalté , passionné…
    Après ce fut le Lys dans la vallée, puis l’amour conjugal d’Alberto Moravia, mais ma bible est sans nul doute le romantisme à l’état pur, à l’odeur de tubéreuse enivrante du Grand Meaulnes…Je n’ai jamais lu et relu si beau roman voué à l’Amour impossible…et terriblement exaltant.

    • C’est une jolie liste. Et je suis tout à fait d’accord avec tes 4 classiques. Ce sont quatre auteurs que je recommande à tout le monde. Je dois relire le Grand Meaulnes. J’ai du le lire en sixième mais je ne m’en souviens plus.

  2. Je ne suis pas trop forte en livre d’amour
    meme dans les films sauf un que j’ai vue dernierement … les lettres de Juliette que pour une fois j’ai bien aimée

    • Je ne connais pas les Lettres de Juliette. Est ce par Nicolas Sparks? Je ne suis pas tip top sur les livres d’amour mais il y a des histoires qui dépassent la simple histoire d’amour et deviennent des leçons de vie.
      Alors Nuage, comment se passe ta nouvelle vie de grand-mère? :-)

  3. Laurent says:

    Tu plaisantes? Je n’ai aucune leçon d’amour à recevoir de personne! Mon deuxième prénom c’est Eros.

quelque chose à dire