Urban eXperiment – UX

 

Connaissez vous UX? Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais entendu parler d’eux. Et puis j’ai lu un article dans le magazine Wired. Et j’ai découvert un nouveau monde  culturel enthousiasmant. Plus de 30 ans qu’ils sévissent dans Paris, en toute clandestinité.

Eux, ce sont les membres de l’UX (Urban eXperiment), organisation dévouée à la sauvegarde d’un patrimoine délaissé et à l’exploration urbaine. À leur actif, plusieurs coups d’éclat, dont l’organisation de festivals de cinéma clandestins ou la rénovation en douce d’une monumentale horloge du Panthéon. Ce groupe clandestin œuvre pour sauvegarder et restaurer les morceaux de patrimoine que le pays a délaissé où n’a plus les moyens/l’envie de réparer. Pas de vandalisme ni d’actes offensifs, l’UX agit pour la conservation des trésors de notre patrimoine.

untergunther-1

Toutes leurs actions sont restées totalement invisibles pendant plus d’une vingtaine d’années. Mais en août 2004, une dénonciation anonyme fit découvrir à la police une salle de projection clandestine utilisée par La Mexicaine De Perforation – la section de l’UX qui s’occupait des événements artistiques.

Trois ans plus tard, un article du journal Le Monde annonçait que le Centre des Monuments Nationaux portait plainte contre un groupe surnommé les Untergunther, pour « la restauration clandestine de l’horloge monumentale du Panthéon ». Les Untergunther (surnom de la section  « Restauration » de l’UX) avaient proposé à l’administrateur du monument, M. Bernard Jeannot, de remonter ladite horloge, à présent qu’elle était en parfait état de marche. La plainte du Centre des monuments nationaux pour « restauration clandestine d’horloge monumentale » fut rejetée par le tribunal, et les Untergunther furent relaxés.

untergunther2

UX « sévit » toujours pour le bien du patrimoine. J’aime beaucoup l’idée de l’existence d’un mouvement souterrain oeuvrant pour la culture historique. C’est bien, non?

Il existe depuis un livre de Lazar Kunstmann qui raconte les expériences de l’UX.  Et un entretien dans Article 11. A lire…