en voiture, Simone!

écrit par murielle

Devinette: Qui a dit « Je veux que les femmes conduisent quand la société sera prête pour ça »?

Pour ceux qui cherchent encore la réponse: le roi Abdallah d’Arabie Saoudite.

L’Arabie saoudite, royaume ultra conservateur où une interprétation rigoriste de l’islam Wahhabi est appliquée, est le seul pays au monde où les femmes sont actuellement empêchées de voter ou se présenter aux élections, ne sont pas autorisées à exposer une partie de leur corps au-delà des yeux et des mains, et doivent avoir un « tuteur de sexe masculin » avec elles tout le temps. Elles ont des entrées séparées pour les bâtiments publics et ne sont donc pas autorisées à conduire une voiture.

young-woman-driving-a-sports-car-1928-andre-kerteszUne pétition fut lancée en ligne il y a 15 jours par les femmes saoudiennes afin de réclamer le droit de conduire. Beaucoup d’info, de témoignages et toutes les explications ici.

Nous voulons uniquement jouir du droit de conduire comme toutes les femmes du monde.

Mme Chérif avait été arrêtée en mai 2011 et maintenue 10 jours en détention après avoir diffusé sur YouTube une vidéo dans laquelle on la voyait conduire. Sheima Jastaniah, une Saoudienne condamnée à dix coups de fouet pour avoir bravé l’interdiction de conduire et grâciée en novembre 2011 par le roi, figure également parmi les signataires.

Je parle du droit de conduire mais je pourrais aussi simplement parler du droit de bouger. Quelques informations supplémentaires sur la condition de femmes là-bas. L’éducation physique est interdite dans les écoles publiques de filles et une décision fut prise en 2009 de fermer toutes les salles de sport privées pour les femmes. Un éminent érudit religieux saoudien a souligné l’orthodoxie encore répandue en disant que « l’ouverture du sport aux femmes et filles mènera à l’immoralité ». Malgré les taux d’obésité chronique et maladies associées chez les femmes saoudiennes, un récent rapport sur les droits concerne une croyance largement répandue dans l’état du désert que « les femmes une fois qu’elles commencent à faire de l’exercice, ne portent plus de vêtements modestes, passent du temps inutile hors de la maison, et augmentent les possibilités de se mêler avec les hommes « …

Ce n’est pas un hasard que, plus tôt cette année, le Comité International Olympique a déclaré qu’il se préparait à l’interdiction de l’Arabie saoudite en 2012 à Londres à moins que le pays n’envoie des femmes aux Jeux. Tessa Jowell, l’ancienne ministre de la Culture, Média et Sports, a crée le tollé en Février, en disant que les Saoudiens étaient « clairement en rupture avec l’esprit de l’engagement à l’égalité de la charte olympique « .

Dimanche dernier, un communiqué de l’ambassade saoudienne à Londres fut cité par la BBC, le Comité olympique saoudien va « superviser la participation des athlètes féminines qui peuvent être qualifiées »La cavalière Dalma Malhas, 18 ans, devrait probablement être la seule femme saoudienne à participer…

Ou pas. Parce qu’un jour seulement après, la Fédération Olympique a nié qu’elle serait dans la compétition. En fait son cheval ne serait pas en état physique pour prendre part à la compétition.  On ne sait donc toujours pas si une femme saoudienne participera aux J O de Londres..

Plus que quelques semaines de suspense.

Comments: 2

  1. Laurent says:

    Y’a du chemin à faire!

quelque chose à dire