I’m here – Je suis là

écrit par murielle

Pour revenir en douceur après une pause bénéfique, voici un joli court-métrage de Spike Jonze.  pour être ému(e), touché(e) et surpris(e) par l’amour de deux robots… un petit bijou.

im-here_jonze

ps: autant le voir en version originale, c’est facile à comprendre et la voix d’Andrew Garfield est trop douce pour ne pas être écoutée.

bonne journée!

Comments: 18

  1. You’re here, oui, et ce film de 30 mn est sublime (et cela se regarde sans zapper).

    Ca fait penser à l’histoire de la rose et de l’oignon, tout aussi tendre, n’est-ce pas ?

    merci donc, et bonne journée

    • Je ne connais pas l’histoire de la rose et l’oignon? Tu as un lien?
      Je ne connais que « The Onion Song » de Marvin Gaye et Tammi Terrell (qui est une des pires comparaisons pour décrire le monde)
      The world is just a great big onion
      & pain & fear are the spices that make you cry
      Oh, & the only way to get rid of this great big onion
      Is to plant love seeds until it dies, uh huh
      :-)

      • Marvin gaye ? Brrr… (et uh uh uh aussi)…

        Non, je parlais d’une histoire vraie, comme tous les contes, celle de ce jardin magnifique surveillé par un majestueux saule pleureur, où s’épanouissaient au printemps une magnifique rose et un oignon, c’est à dire, pour le second de nos personnages, un pas grand chose esthétiquement parlant…

        Fallait-il que le destin soit facétieux pour que l’oignon tombe amoureux de la belle, qui n’avait pas le moindre regard pour ce vulgaire bulbe.

        Mais quand l’été arriva, la chaleur et la sècheresse commencèrent à flétrir la belle, qui comprit qu’elle serait la 1ère à faner, et à disparaitre.

        Alors, l’oignon entreprit de s’effeuiller lui-même, couche après couche, ce qui fit pleurer le saule pleureur, et les larmes du saule arrosèrent la rose la préservant du pire, tandis que le bulbe dépérissait sans bruit, et, sans doute, en la regardant avec les mêmes yeux que ce M. Robot, « I’m here »…

        Un don de soi total et fatal, comme chez Spike Jonze, que l’amour (ce grand prestidigitateur) est capable de mettre en oeuvre… Et que la poésie permet de faire passer sans trop d’amertume…

  2. Bon retour et encore mieux en douceur :-)
    bonne journée !

  3. Oh que c’est joli !
    Merci Murielle et bon retour !

  4. Audrey says:

    Bon retour! Merci pour ce bijou en effet.

  5. Fred says:

    Ha la bayonnaise est revenue! Avec un joli cadeau en plus. Ravi de te voir en ligne. Tu as une nouvelle follower, ma femme te suis aussi maintenant. :-)

  6. Fred says:

    L’histoire de l’oignon qui se pèle pour faire pleurer l’arbre est aussi triste que celle des robots. C’est toujours la même histoire de couple. Il y a toujours un qui aime plus et l’autre qui se laisse aimer

    • Eh bien Fred, un coup de mou? C’est bien pessimiste tout ça!

quelque chose à dire