Souhaite rencontrer

Un peu de poudre et de blush pour se donner bonne mine. Elle a changé de coupe de cheveux. Elle prend la pose devant son miroir. Sourire ou pas ? Pencher la tête ? Regarder bien droit devant soi ou la jouer distante ? Elle a lu dans un magazine qu’il suffit de cinq secondes pour plaire. Cinq secondes pour cliquer sur un profil, selon la photo. La première impression peut tout changer. Cinq secondes pour décider de son avenir amoureux. C’est bête parce qu’elle n’est pas photogénique. Elle déteste l’idée qu’un homme va décider qu’elle n’est pas assez jolie pour vouloir la connaître.

Est-ce qu’elle veut vraiment le faire? S’inscrire sur ce site de rencontres en ligne et se mettre à la merci des jugements arbitraires? Elle ne sait plus. Elle se sert un verre de vin et se lance. Elle n’a rien à perdre. Elle a déjà tout perdu. Elle se mord les lèvres pour les rougir, secoue ses cheveux pour leur donner du volume et allume sa webcam. Elle se prend en photo. Elle pourra toujours jouer avec les retouches; cacher les petits défauts et mettre du flou artistique dans une photo trop réelle.

Elle a choisi un pseudo: « Kathy H. » Elle espère qu’un littéraire comprendra son nom. La photo est passable, elle n’a pas le courage d’en faire d’autres. Elle la met en ligne. Maintenant compléter son profil. Tranche d’âge: mentir ou pas ? Couleur des yeux, cheveux, taille, silhouette, niveau d’éducation, métier, … Aucune case n’épargne l’humiliation. Mentir, déjà, mentir sur soi. Comment mettre 45 ans, grande, seins tombants, cellulite, rides et pattes d’oie, cheveux blonds trop secs, yeux verts, niveau CAP et sans boulot? Comment se rendre attirante? Avec cette description c’est sûr elle restera célibataire. Personne n’aime la vérité crue, aucun homme ne cherche une femme comme elle. Les hommes de son âge veulent des femmes plus jeunes.

Elle continue la litanie des questions personnelles. Divorcée, un enfant, n’en souhaitant pas d’autre. Aime les livres, les films et la randonnée. Aussi heureuse à la maison avec un DVD et un verre de vin que dehors avec des amis à faire la fête. Platitudes et semi mensonges. Elle déteste rester chez elle, seule à voir des films. Elle ne fait pas la fête non plus, ses amis sont tous casés avec des gamins encore jeunes qui accaparent tout leur temps. Et puis elle n’a pas les moyens. Elle ne sait pas quoi dire. Elle ne veut pas trop s’éloigner de la réalité. Elle pourrait dire qu’elle aime faire du cheval, du kayak et écouter de la musique. Mais il suffirait qu’elle tombe sur un homme fou d’équitation pour qu’elle soit dans le pétrin, elle a peur de l’eau et elle n’écoute que la radio. Elle fait la grimace, ce n’est pas gagné. Signe astrologique. Vraiment?

Comment choisit-on un partenaire potentiel en ligne? La photo et quoi d’autre? Ces quelques mots qui accompagnent un profil sont peu de choses. Ces cases à cocher sont si restrictives. Fumeur: oui ou non. Elle s’agace. Elle ne fume pas régulièrement mais elle aime le geste de fumer, un geste qui peut être gracieux, souffler la fumée sans se piquer les yeux, avoir dans la bouche le goût mentholé des royales. Elle ne sait pas quoi dire pour la boisson. Elle aime boire, elle aime s’étourdir, légèrement, doucement, sentir l’alcool lui tourner la tête quand les inhibitions la quittent mais la lucidité demeure. Comment expliquer tout ça en un seul mot: fréquemment, occasionnellement, rarement…

Son profil est terminé. Elle arrive à la dernière étape: choisir les critères de l’âme soeur. C’est facile. Elle sait ce qu’elle veut. Elle a toujours rêvé d’un homme grand, blond aux yeux bleus, romantique, passionné, cultivé, sans enfants et avec une bonne situation. Photo exigée. Il lui suffira de cinq secondes pour décider.

Elle clique sur valider.