Aie confiance… résolution de rentrée

écrit par murielle

Alors … parfois… quand je pense que je ne vais pas aimer une réponse, je ne lis pas l’e-mail ou je n’écoute pas le message laissé sur mon répondeur. Je fais l’autruche, parce que je crois déjà savoir ce qui est écrit ou dit. C’est un voeu pieux et une attitude stupide. Comme si en ne lisant ou n’écoutant pas, ce message n’existe pas.

Et pourtant, quand je lis enfin la réponse, elle me surprend parfois. J’ai tendance à me concentrer sur le négatif  – même si tout se présente bien, je pense que cela ne va pas marcher – et j’oublie que je suis susceptible de recevoir un « oui » autant qu’un « non ».

S’attendre au pire est pourtant une attitude naturelle, non? Souvent guidé(e) par son expérience et histoire personnelle, avec sa part d’évènements négatifs, de rejets, de « non » qui semblent injustes – ou justifiés quand l’estime de soi est au plus bas – il y a des « râteaux » qui malmènent la confiance en la vie ou aux autres.

try_anxiety

Je me demande ce qui m’attend au coin de la rue: est-ce qu’on va me faire un croche pied pour me piquer mon sac ou est-ce qu’un inconnu va m’offrir des fleurs? Et quand bien même un inconnu m’offrirait des fleurs, je continuerais de me méfier. Parce que depuis quand un inconnu offre des fleurs sans mauvaises intentions?

Si je suis encore très loin d’être Pollyanna, je vais essayer d’appliquer ce concept étrange de confiance. Dans ma vie professionnelle et personnelle. Je vais faire de cette rentrée, une opportunité d’élargir mon horizon tout simplement parce que j’ai la liberté de le faire. Le chômage est un mauvais passage à traverser, où on navigue à vue, entre espoir et colère face aux vents contraires. Je n’ai plus envie de prendre cette route.

Mais parfois, je vais avoir besoin de rappels, de petits signes de l’univers (ou de la personne là-haut qui est en charge de ces choses) pour m’encourager. Et si ça ne marche pas, s’il n’y a pas de bonnes nouvelles, eh bien c’est à moi de les provoquer. Et d’embrasser le nouveau et l’inconnu avec plaisir et sans peur…

Un livre à lire aux plus jeunes (avant que le doute ne prenne trop de place) pour leur donner l’idée du possible: Oh, the Places You’ll Go de Dr.Seuss. C’est un merveilleux livre aux rimes fantaisistes et inspirées qui parle de l’autodétermination, de la découverte de soi et de l’accomplissement des rêves.

Et pour les grands, il est temps de (re)lire Une prière pour Owen de John Irving, parce qu’il y a toujours l’espoir, malgré tout. Et Moon Palace de Paul Auster. Ou comment retrouver l’indépendance et l’espérance. Parce que chaque moment, chaque rencontre, anodins ou douloureux, sont importants.

L’univers me révèlerait en dernier ressort une harmonie secrète, une forme, un plan […]  La condition était d’accepter les choses telles qu’elles se présentaient, de se laisser flotter dans le courant de l’univers.

Comments: 9

  1. le nouveau et l'inconnu says:

    « Et d’embrasser le nouveau et l’inconnu avec plaisir et sans peur »
    bonsoir….
    ;-)

    • Ha ha. Très drôle. je suis passée à coté.Bonsoir le nouveau et l’inconnu. Vous êtes qui?

  2. C’est tellement vrai ce que tu dis .. on se retrouve dans tes propos
    mais bon des fois malgré notre expérience négative sur certaines choses on juge parfois de travers ..

  3. Laurent says:

    Très joliment dit. Aie confiance disait Kaa…

  4. Aurélie says:

    Bon courage avec ta résolution de rentrée.

  5. Audrey says:

    C’est le 3 septembre. Il faut que le 3 octobre tu postes quelque chose de positif qui t’es arrivé grâce à ta nouvelle vision des choses. Un petit défi pour une nouvelle optimiste :-)

    • Oh là. On se calme, hein! je promets rien mais j’essaierai. :-)

quelque chose à dire