Premières fois

L’écriture de ce blog, la lecture d’autres blogs, la rencontre sur la toile et dans la vie avec de jolies âmes, les discussions engendrées avec les uns, les e-mails échangés avec les autres m’ont donné l’envie. D’abord l’envie d’appuyer sur le bouton pause et de faire un break. Ne plus me prendre la tête. Et ensuite de faire de nouvelles choses. Pas des choses extraordinaires qui changent la vie (ça c’est déjà fait et je le referai certainement encore, plus tard) mais des petites choses qui ravissent et donnent du plaisir.

Mon projet de l’été était purement égoïste. Je ne me souvenais plus de la dernière fois que j’avais fait quelque chose pour la première fois, et uniquement pour moi. Alors avec parfois le trac et le stress que ça engendre, c’est ce que j’ai fait. Faire des choses pour la première fois et les faire seule, sans dépendre du bon vouloir des autres.

Je suis donc allée seule déjeuner au restaurant. « Table pour une s’il vous plaît » dans un joli petit restaurant recommandé par R (merci). J’ai aussi fait la touriste dans ma ville et les alentours. Quelques contraintes et agacements avec les transports en commun mais j’ai pu me balader ici et là. J’aurais voulu faire plus – comme aller au musée Guggenheim à Bilbao mais ce sera pour une autre fois. Et je suis allée au Temps d’aimer. Jusqu’à maintenant, je suis toujours allée aux concerts, ballets et théâtres accompagnée. mais je n’ai plus envie d’attendre de trouver un compagnon/une compagne de culture pour prendre un ticket et voir quelque chose qui me plaît. À propos, avez vous jamais vu un aussi joli intitulé pour un festival de danse?

Voilà, rien de bien grandiose ni de révolutionnaire, c’est parfois même ridicule mais ce sont des premières fois qui m’ont donné du plaisir et l’envie de faire plus, encore. Comme commencer sérieusement à faire du bénévolat dans ma ville.

Et de relire De grandes espérances de Dickens…

Et vous, quand était la dernière fois que vous avez fait quelque chose pour la première fois?