Eheu fugaces labuntur anni

écrit par murielle

On lui avait dit qu’elle allait vivre jusqu’à 103 ans. Étrangement cette nouvelle l’avait rassurée. Elle n’avait plus besoin de se demander de quoi demain serait fait.
Comment cela allait affecter sa vie? Avec une telle allocation généreuse de temps, elle pouvait tout faire, réaliser tous ses souhaits.

Elle n’avait jamais passé neuf jours d’affilée sur son canapé à regarder The West Wing parce que la vie était trop courte. Elle avait toujours fait d’autres choses juste au cas où… Le grand point d’interrogation, la possibilité constante d’une catastrophe le lendemain, avait été le plus grand facteur de motivation; faire le maximum avant que la faucheuse s’occupe d’elle. Mais puisqu’elle allait vivre beaucoup plus longtemps, autant oublier le « carpe diem ».

Elle s’était souvent demandé quelle est la meilleure façon de remplir chaque minute? Comment tirer le meilleur parti de sa vie, sans jamais savoir si cela signifiait parcourir le monde, tenter de se réaliser à grande échelle, consacrer autant de temps que possible à la famille, ou tomber amoureuse pour de bon. La négligence de quelle partie de sa vie, serait son plus grand regret au sifflet final?

En l’absence de certitudes, elle avait décidé que la meilleure option était certainement de passer son temps libre sur YouTube à chercher la vidéo la plus drôle et la plus originale… Parce que franchement,  elle avait perdu trop de temps à:

suivre une recette de Cyril Lignac

aimer quelqu’un qui ne l’aimait pas

voir un ballet de danse *très* moderne et discuter ensuite du sens de la chorégraphie

conduire en utilisant le satnav

chercher à lire entre les lignes

apprendre Jeux Interdits sur sa guitare

essayer d’apprécier l’impressionisme abstrait

croire aux promesses

repenser à Inception et se demander si ce film voulait dire quelque chose

faire et refaire des photos d’elle parce qu’elle n’était pas photogénique

demander à sa famille de discuter de tous les problèmes émotionels afin de les résoudre une fois pour toutes

regarder Lost

vouloir être comprise sans avoir à expliquer

pleurer

lire son horoscope

convaincre un eurosceptique que joindre l’Europe était une bonne idée

lire les journaux en pensant s’informer

chercher un sens à la vie, l’amour et les vaches

Oui décidément, passer son temps sur YouTube était une bien meilleure option.

Comments: 9

  1. Laurent says:

    Elle peut enfin regarder the west wing et toutes les séries américaines qu’elle n’a pas encore vues.
    Elle peut aussi chercher, trouver et cultiver l’amour, le bon cette fois ci!
    Elle va aussi certainement continuer à faire de sa vie quelque chose de bien.
    Elle a surtout raison de ne plus vouloir faire ce qu’elle a listé parce que c’est une perte de temps.

  2. Audrey says:

    Murielle tu me fais rire. D’bord une citation latine qui n’a pas de rapport avec les sujet et ensuite tu voudrais vivre jusqu’à 103 ans. Dans quel état du vas finir?

  3. Audrey says:

    Memento audere semper

  4. Fred says:

    Mihi cura futuri

  5. Pierre says:

    >repenser à Inception et se demander si ce film voulait dire quelque chose
    je vais t’aider, ça ne veut rien dire mais c’est bien quand même

  6. Nathalie says:

    faire et refaire des photos d’elle parce qu’elle n’était pas photogénique
    à propos, la nouvelle photo est très bien :-)

    Si je vis jusqu’à 103 ans, j’aurais peut être appris à ne plus me prendre la tête pour des riens du tout. Et je ne perdrais plus de temps à imaginer le pire, essayer de tout faire le week end: ménage, courses, loisirs, sorties, etc.

  7. Maité says:

    Aimer quelqu’un qui ne l’aime pas est certainement la pire des pertes de temps. Conduire avec la stnav est une horreur. Mais pleurer n’est pas perdu, c’est bien de pleurer, ça fait parti du processus pour aller mieux. A moins qu’elle pleure parce qu’elle utilise la satnav!

quelque chose à dire