Complainte amoureuse

écrit par murielle

Parce que Alphonse Allais est un trésor de drôlerie:

Oui dès l’instant que je vous vis
Beauté féroce, vous me plûtes
De l’amour qu’en vos yeux je pris
Sur-le-champ vous vous aperçûtes
Ah ! Fallait-il que vous me plussiez
Qu’ingénument je vous le dise
Qu’avec orgueil vous vous tussiez
Fallait-il que je vous aimasse
Que vous me désespérassiez
Et qu’enfin je m’opiniâtrasse
Et que je vous idolâtrasse
Pour que vous m’assassinassiez ?

Alphonse Allais

 

Comments: 4

  1. Nathalie says:

    c’est encore plus amusant en le disant :-)

  2. Audrey says:

    Je ne connaissais pas bien mais ça me plait ce poème. Je l’enverrais bien à mon chéri!

quelque chose à dire