Réflexion légère sur le moment présent…

écrit par murielle

cinq livres et une chanson…

C’est la nouvelle année, les cartes de voeux, les e-mails reçus toute cette semaine me le confirment. Un nouveau départ semble tout à coup possible. Et ce fantasme de repartir de zéro – de rencontrer de nouvelles personnes, de changer d’endroit et pourquoi pas de vie. Une vie comme une vieille voiture de caractère, abimée, un peu cabossée, avec la peinture délavée, la carrosserie rayée et les fenêtres qui bloquent. Et l’envie d’en changer même si elle roule encore.

Le fantasme de recommencer est universel. Les mots les plus puissants dans le lexique des publicitaires sont « Nouveau! » et « Amélioré! ». On parle de détox, de purification, de régime comme si tout cela pouvait régénérer nos organes, os et muscles.

Je me demande si on peut aussi régénérer sa vie, ses amours et ses emmerdes. Est-ce qu’on peut vraiment leur donner un nouveau départ? Ou est-ce que tout est seulement une inflexion sur un modèle existant depuis longtemps? Je ne sais pas.

Une relation amicale ou amoureuse est un processus lent et progressif, généralement à deux étapes: un pas en avant et un pas en arrière. Nous sommes des créatures d’habitude complexes, parfois réticentes au changement et parfois promptes aux coups de coeur/tête. Et de vouloir tout concilier, sans faire trop d’erreurs, en vain.

Dennis Potter disait qu’il avait toujours attendu le grand changement de sa vie et que rien n’était venu. Et pourtant sa vie fut riche en évènements. J’ai parfois cette même impression. Parce que toutes les modifications vécues ne viennent pas uniquement de résolutions mais aussi par le martèlement des circonstances. Que ma vie est un mélange bizarre de flexion de la volonté et de hasards.

En réalité, il n’y a que le moment présent, et la seule question est de négocier ce moment-là – est-ce que la négociation est le mot juste? Peut-être vivre le moment, c’est mieux. Non je ne citerai pas le fameux « carpe diem », trop usité, devenu vide de sens. Ne pas regarder par dessus son épaule, cesser de vouloir échapper au passé et cesser aussi d’être impatiente, ne pas rêver de l’avenir. Vivre, tout simplement.

Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro. Parce que la vie est fragile, parce que c’est une magnifique histoire d’amour, d’amitié et d’acceptation.

La ballade de l’impossible d’Haruki Murakami. Parce qu’il faut parfois faire face à la souffrance, au deuil et à la folie pour comprendre et mieux aimer.

L’insoutenable légèreté de l’être de Milan Kundera. Parce qu’il y a des choix irréversibles et qu’il ne faut rien regretter.

Into the wild de John Krakauer. Parce que vraiment, parfois on a envie de tout quitter, comme ça.

Guerre et paix de Tolstoï. Parce que la volonté humaine ne suffit pas.

 

Comments: 18

  1. J’aime bien ce que Dennis Potter a dit «qu’il avait toujours attendu le grand changement de sa vie et que rien n’était venu. Et pourtant sa vie fut riche en évènements.» je pense aussi comme lui …

  2. Eric says:

    J’ai l’impression que l’envie de changement est freinée parce qu’on est trop raisonnable ou peureux pour changer. En amour on ne veut plus prendre de risque alors on passe à coté de belles histoires parce qu’il faudrait faire confiance au hasard ou se faire confiance et on n’ose pas. Je me trompe peut être mais c’est comme ça que j’interprète ton texte.

    • Eric says:

      And when I awoke, I was alone, this bird had flown

      J’aime beaucoup tes références, très fines et délicates.

    • Tout est libre à interprétation, je partage simplement une sensation ou une idée.

  3. Nathalie says:

    Moi je le vois comme une piqure de rappel. Faire attention de ne pas tirer de plans sur la comète, de ne pas trop attendre ni trop espérer. Vouloir changer de vie parce qu’on est frustrée ou insatisfaite ou vouloir changer de vie parce que c’est une envie plus profonde? Commencer par vivre un quotidien qui ne pèse pas, changer les habitudes qui ne plaisent plus, faire nouvelles rencontres et tomber amoureux est un bon début.
    C’est intéressant ce que tu dis là: « Parce que toutes les modifications vécues ne viennent pas uniquement de résolutions mais aussi par le martèlement des circonstances. Que ma vie est un mélange bizarre de flexion de la volonté et de hasards. » C’est ce que tout le monde doit ressentir à un moment de sa vie.

  4. Audrey says:

    Ça me plait de voir des interprétations différentes d’un article personnel. Je suis d’accord avec toi sur le terme trop usité de carpe diem. Je pense aussi que vivre l’instant présent peut être frustrant quand on a des attentes ou des envies de plus. On oublie aussi que chaque vie est riche de petits moments et qu’avec le recul on a trop espéré et attendu alors que finalement sa vie était déjà pas mal comme elle était.

  5. Audrey says:

    J’ai plein de choses à dire! Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro, je l’ai lu après avoir lu ton commentaire sur le livre, puis j’ai vu le film. J’ai adoré! C’est une des plus belles histoires d’amour, de sacrifice et de résignation que j’ai lu. Le film est super bien aussi mais faut pas être dépressif ou dans un mauvais jour pour le voir.

    • Je suis ravie que tu ais aimé. C’est un de mes livres et films favoris. Une histoire magnifique mais oui tu as raison, ne pas lire ou voir quand cela ne va pas…

  6. Fred says:

    Ho! Guerre et Paix! Ambitieuse la Murielle :-)
    Into the wild est devenu un film de Sean Penn qui vaut la peine d’être vu.
    Carpe diem est une phrase qui me convient même si elle a pris une connotation naive avec le film des poètes disparus. Ce qu’il y a derrière est bien.

  7. Laurent says:

    >Une relation amicale ou amoureuse est un processus lent et progressif, généralement à deux étapes: un pas en avant et un pas en arrière. Nous sommes des créatures d’habitude complexes, parfois réticentes au changement et parfois promptes aux coups de coeur/tête. Et de vouloir tout concilier, sans faire trop d’erreurs, en vain.
    Cette reflexion va pour tous les domaines de la vie. Fais plus de pas en avant et moins en arriere pour avancer un peu plus vite :-)
    Profite d’aujourd’hui et arrête de te prendre la tête! :-)

    • « Fais plus de pas en avant et moins en arriere pour avancer un peu plus vite. »
      Ahhh c’est ça!!! :-)

  8. Cette idée de changement et de renouveau, ça m’interpelle de manière très intime. Et à mon sens, c’est possible sans qu’il y ait besoin d’une rupture conventionnelle et datée (je parle du nouvel an bien entendu ;-) ).
    Suivre son instinct, se laisser mener par ses intuitions, accepter et assumer ses choix sans les regretter, c’est aussi ce qui forge ton chemin de vie et fait qu’il est exceptionnel, y compris si tu décides de le réinventer tous les six mois. Après, c’est une voie solitaire bien éloigné du quotidien répétitif de tout un chacun et c’est aussi un univers où les repères sont constamment chancelants, parfois hésitants. Cela reste, néanmoins, le chaos bouillonnant et la créativité en permanence et ça, c’est juste excellent :)

    • Mais si le chaos bouillonnant et la créativité en permanence sont des choses formidables, c’est aussi un peu fatiguant non? Ahh… vouloir un bonheur tranquille… :-)

  9. « le martèlement des circonstances » Jolie et juste comme expression.

quelque chose à dire