Aaron Swartz

s’est suicidé. Pour ceux qui ne savent pas qui il était, c’était un jeune homme talentueux, un de ces geeks (et ceci n’est pas péjoratif venant de moi) génial et torturé, sensible et touchant. Un précurseur dans la lutte contre la censure sur internet, sur le libre partage des connaissances et co-fondeur de Reddit.

Il suffit de taper son nom sur google pour comprendre combien sa mort a touché le plus grand nombre d’internautes. Ici pas de débat sur son militantisme et son combat que je trouvais très juste et noble. Seulement une page, son texte, écrit en 2007. Une écriture d’une beauté émouvante, qui me touche et m’attriste énormément.

There is a moment, immediately before life becomes no longer worth living, when the world appears to slow down and all its myriad details suddenly become brightly, achingly apparent.

A moment before dying

3 Comments

des choses à dire

[…] Aaron Swartz. Un documentaire quelque peu hagiographique (et alors) propose un compte très émouvant de la vie et la mort de « l’hacktiviste » Aaron Swartz, qui s’est tué en Janvier 2013 alors qu’il était menacé de prison pour téléchargement de revues universitaires. Le réalisateur Brian Knappenberger fait valoir que l’affaire – pour laquelle Swartz a été poursuivi avec trop de zèle – était peu importante et l’État voulait uniquement faire de lui un exemple et avec les preuves présentées ici, il est difficile d’être en désaccord. […]

quelque chose à dire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2011 - 2018 www.deschosesadire.net Tous droits réservés