It is a tale full of sound and fury, signifying nothing…

écrit par murielle

Que dire du concert de My Bloody Valentine ?

Les « earplugs » proposés à l’entrée étaient plus que bienvenus, ils étaient nécessaires. Des vagues débilitantes de flashs sonores et visuels implacables. Et la dure réalisation que je ne supporte plus le bruit…

Un you made me realise qui dure quasi 10 minutes, et un Kevin Shields qui redéfinit le chaos, dans sa recherche de l’ineffable dans l’assourdissant.

 

Comments: 1

  1. Présent à l’Olympia pour leur version apocalyptique de 15 mn, pendant que les célèbres dorures du lieu tremblaient d’effroi… Magistral…

quelque chose à dire