Le photographe

écrit par murielle

Après 20 ans passés derrière un appareil photo, je peux repérer les signes. Je vois les mariages voués à l’échec avant même que les confettis soient lancés, les pères déçus, le nouveau marié avec les yeux qui traînent et les demoiselles d’honneur qui en savent trop.

Derrière mon sourire figé, je ne peux pas m’empêcher de penser à ce qui attend les couples que je photographie. Si l’un a divorcé avant, est-ce que l’histoire se répètera? Comment les enfants vont s’adapter? Je vois beaucoup d’enfants du premier mariage qui attendent anxieusement la nouvelle configuration familiale. On les met devant, ils sont hésitants, posant maladroitement.

Parfois, je n’ai pas à attendre longtemps la première dispute familiale. S’il y a une mauvaise ambiance, je sais que tout va éclater à la réception. Ça commence habituellement après trop de champagne sur un estomac vide. Je ne suis plus surpris de la compétitivité, l’obsession de la classe sociale et de l’argent. Je vois le snobisme, les jalousies, le comportement antisocial et la surenchère. Souvent, les gens dépensent trop et je me demande si certains mariages somptueux vont durer assez longtemps pour rembourser les dettes.

Je suis le témoin dans une zone de guerre absurde mais je suis caché derrière la lentille, je ne fais pas partie du conflit des passions.

Il y a aussi des mariages heureux, généralement les plus petits et les plus intimes, les moins prétentieux. Est-ce que les fêtes moins chères suscitent  les mêmes attentes?  Est-ce que les gens sont plus détendus? Une jolie demande en mariage, une jolie fête, la famille et les amis les plus proches autour de soi, que demander de plus.

Qu’est-ce qui pourrait tourner mal quand il y a tant de bonheur? Un mariage réussi c’est pour la vie, non?

Comments: 16

  1. En général je devine lors du mariage, si le couple tiendra ou non. C’est pour cela que je n’aime pas les mariages. Mais je suis d’accord avec « mariages heureux, généralement les plus petits et les plus intimes, les moins prétentieux ».

  2. Laurent says:

    Je suis sûr que le boulot de photographe rend cynique. Il voit tout: le bonheur surjoué pour la caméra, les réflexions hypocrites, les critiques sur la robe de la mariée, les plaintes, les amoureux sans aucune pudeur, et un éventail de la nature humaine de la plus sincère et innocente à la plus basse.
    Le mariage? ça sert à quoi?

  3. J’ai en tête un mariage au bord de l’explosion, ce qui ne se fera pas pour des raisons financières l’autre s’écrasera. Et pourtant c’était un si petit mariage…
    Ce qui me semble être un vrai thermomètre c’est le regard des mariés, le coureur (la coureuse), le soumis (la soumise) : un souffrira!
    Par contre deux snobs peuvent aller très bien ensemble j’en ai là aussi pas mal en tête…
    Après un seul amour dans toute une vie c’est beau mais ce n’est pas forcément le chemin parfait, c’est très rare qu’il n’évolue pas en amitié fusionnelle…

    • Nathalie says:

      C’est bien pour ça que la notion de mariage est complètement incomprise. Cest un engagement qui demande beaucoup de volonté et d’amour. S’il évolue, ce qui est normal, il faut l’accepter et continuer puisque c’est une engagement pris. Le divorce pour des raisons futiles est une super trahison puisque l’engagement pris est pour la vie, dans la santé et la maladie, etc etc. J’aime pas ceux qui baissent les bras dès la première petite difficulté. ce qui ne veut pas dire que je suis contre le divorce.

      • S’il évolue trop il faut partir ou tromper? Certains préfèrent ça… et ne pas le savoir bien sûr!

      • Pas besoin de faire un commentaire après avoir lu le tien. C’est bien ça ce que je pense sur ce sujet « épineux ».

        • Pas besoin de faire un commentaire après avoir lu la réponse de Nathalie…il m’aurait fallu préciser. Bonne journée.

      • je suis assez d’accord avec toi. et tu m’as donné une idée

  4. je crois que si j’étais photographe professionnel , je préférais être du genre animalier ou la nature en général

  5. Nathalie says:

    il y a le photographe et l’employé de mairie qui s’occupe des bans, des inscriptions et ensuite se demande combien de mariages ont tenu…

  6. C’est vrai que l’œil exercé du photographe doit en voir des choses que nous , nous ne voyons pas . Comment alors ne pas se sentir un peu seul dans ses situations ?
    Bon à vous lire , mon petit mariage serait un mariage heureux … :-)
    quelque soit le temps que durera cette union , oui , cette union aura été heureuse

    • … avec aussi ces petites difficultés qui une fois passées renforce les liens d’amour

  7. Un mariage heureux c’est pour la vie…Même si on apprend qu’au bout du compte on n’a pas qu’une vie et que la durée de chacune est parfois relative (trop longue, trop courte, juste bien) comme le (s) mariage (s). Le tout c’est de sentir à sa place…

quelque chose à dire