le mot du vendredi #6

écrit par murielle

Ô stylographe à la plume de platine, que ta course rapide et sans heurt trace sur le papier au dos satiné les glyphes alphabétiques qui transmettront aux hommes aux lunettes étincelantes le récit narcissique d’une double rencontre à la cause autobusilistique.

Raymond Queneau

glyphe: représentation graphique parmi une infinité possible d’un signe typographique.

J’aime l’idée d’une infinité possible d’un caractère ou d’un accent.

 

Comments: 2

  1. Récemment j’ai fait découvrir à mes enfants l’écriture à la plume et encre de chine. Résultat , sensations différentes , agréables , très bon pour apprendre à maitriser son geste et comprendre ce qui se passe dans le dessin de la lettre . Ils se sont plus facilement appliqués , les lettres sont mieux dessinées . Et je me suis demandée si ce n’est pas à cause de la bille du stylo à bille qui roule et va vite que l’apprentissage du geste est plus difficile avec des résultats médiocres et moins de plaisir . Je suis peut être un peu hors sujet mais j’y pense quand je lis « la course rapide et sans heurts » du « stylographe à la plume platine » … il faut être passé maitre pour conduire une ferrari . Malheureusement prendre son temps n’est plus dans l’air du temps

  2. Raymond Queneau était très intelligent et membre de l’Oulipo avec Georges Pérec. Il était aussi très traditionaliste en religion, ce qui est assez curieux, mais du à l’influence d’un penseur/gourou oublié, René Guénon qui a influencé André Breton , Antonin Artaud et bien d’autres, et jusqu’à Umberto Eco de nos jours.

quelque chose à dire