Sur l’optimisme et un poney

écrit par murielle

Hasard ou pas, en triant aujourd’hui le tas de cartes postales, photos, et autres images à encadrer, j’ai retrouvé cette carte issue de ma collection d’affiches Penguin.

L’origine du « there must be a pony in here somewhere » est toujours vague mais la morale de l’histoire m’amuse toujours.

Un psychiatre a deux enfants dont le caractère est diamétralement opposé ; l’un est pessimiste et l’autre incroyablement optimiste.

Un jour le père se décide à une expérience et il arrange deux pièces de sa maison de façon différente. La première pièce est remplie de jouets. Quant à la deuxième, elle est remplie avec du fumier. Il place l’enfant pessimiste dans la chambre aux jouets et l’enfant optimiste dans la chambre remplie de fumier. Puis il attend dans le couloir.

Comme il n’entend rien, il entrouvre la première porte et voit son enfant très inquiet. Il entre dans la pièce pour rassurer son petit garçon et lui faire savoir que les jouets sont vraiment pour lui, pendant qu’il fait cela il entend rire dans l’autre pièce. Il se dirige vers l’autre chambre, entrouvre la porte et constate que son autre petit garçon est en train de rire en prenant et jetant le crottin à tours de bras derrière lui. Le père demande à son fils ce qui le rend aussi joyeux.

La réponse du petit garçon: « Il y a sûrement un poney quelque part! »

 

Comments: 11

  1. Benoit says:

    Ce qui confirme mon opinion dans le commentaire de ton article sur le pessimisme: Un optimiste est un imbécile heureux. :-)

    • Je dois faire parti de cette catégorie alors ;)

      • Benoit says:

        quelle chance! :-)

  2. lol j’ai adoré la réponse du petit « Il y a sûrement un poney quelque part!  » On s’attend à tout sauf à ça.

  3. Laurent says:

    Une jolie fable sur l’optimisme qui vire à la bêtise. Je comprends mieux le gamin inquiet qui se demande si tous ces jouets sont pour lui et si ce n’est pas un piège.

  4. Nathalie says:

    J’aime la fable qui m’a fait rire, c’est le revers de ton autre article. J’aime aussi ces cartes. Dis moi où je peux les trouver?

  5. LO says:

    J’adore ! Et puis, au-delà de la notion d’optimisme et d’une évidente naïveté, il y a quand même une logique implacable non ?

  6. Fred says:

    J’ai quelque chose de similaire avec ton idole: “The way I see it, if you want the rainbow, you gotta put up with the rain!” – Dolly Parton

  7. Je trouve que c’est bête de s’amuser avec du fumier, et d’ajouter encore qu’il y aura un poney là, quelque part dans la chambre. Est-il normal chez les anglais d’avoir un poney à l’intérieur de la maison ? Parce que, autrement, il faut en conclure que le petit enfant est assez imbécile. Je crois que la réaction commune serait de se fâcher et d’avoir une belle bagarre avec son père, de lui dire : Arrête avec tes expériences, morceau de…

    • Ces enfants sont trop jeunes pour comprendre la manipulation de leur psy de pere
      Mais comme c’est une fable ce n’est pas trop grave :-)

  8. Très belle petite histoire, j’aime beaucoup. Chez ma grand mère, je montais en botte sur le tas de fumier pour sentir la chaleur à travers les bottes. La campagne est une aire de jeux autrement plus passionnante que les jouets.

quelque chose à dire