Influenceur, talent corner et ta soeur

 

Je lis pas mal de blogs. Tous pour des raisons différentes. Mais il est de plus en plus rare de lire un blog qui ne contient pas un article plus ou moins déguisé sur un produit de beauté, une grande marque, un vêtement et autre extension de cheveux ou ongles. Les articles sont sponsorisés ou pas mais seule l’envie de rentabiliser son temps et espace « d’écriture » compte. Faut que ça rapporte d’une façon ou d’une autre.

Je remarque que le blog d’une journaliste avait un tout petit lien/widget sur le coté. J’ai cliqué dessus par curiosité et bien mal m’en pris. Parce que je suis tombée sur une agence de talent.

Je n’ai rien contre les blogueurs qui ont un agent artistique parce qu’ils ont un talent d’auteur/photographe/cuisinier/comique/dessin/etc Internet est un support formidable pour partager ses oeuvres et travaux. Mais une agence qui gère la carrière de plus de 20 talents influenceurs internationaux en exclusivité  et qui se veut la première régie exclusive d’influencers mode/beauté/lifestyle, eh bien… ça me gonfle.

Ce qui suit est bien entendu une fiction.

« Ceux qui parle de partage et de satisfaction personnelle me font bien rire ». Je reçois des magic boxes (que je paie) avec des produits surprises dont je vanterai les effets formidables sur mon blog.

Je parle de vêtements avec un lien sur le shop online qui me récompensera avec 10% de réduction!

Comme je veux être populaire et gagner de la visibilité – oui c’est important la visibilité – je poste des « like » sur tous les blogs que je traverse plus vite que mes doigts tapent sur le clavier. Je veux devenir quelqu’un sur la blogosphère. Je veux être  la prochaine blogueuse influenceuse. Je suis prête à parler de tout et sur tous.

Parfois je poste un compliment sur un blog dont les followers dépassent le nombre des costumes de Lady Gaga. Mais si rien ne se passe, par désespoir je posterai un article controversé, quelque chose qui fera réagir mes lecteurs apathiques. Quelque chose qui fera parler, je ferai la garce. Je parlerai du botox raté de cette actrice et de l’infidélité de ce chanteur. J’inventerai s’il le faut, personne ne vérifie rien sur le net. Pas le temps, tout va trop vite. Ou je parlerai de sexe. Ça marche toujours le sexe.

Ou je posterai des selfies. De mes mains aux ongles vernis. De ma moue boudeuse avec le nouveau gloss que vous pourrez trouver sur….

selfie

 

Et quand enfin je deviendrai influenceuse, je justifierai les bannières publicitaires, les articles sponsorisés et les photos façon instagram des produits, comme un vrai métier. Je dirai que je ne parle que de ce que j’aime. Même si ce n’est pas vrai. Après tout parler sur internet c’est parler mensonge comme deuxième langue. »

Jalouse, moi?