God help the girl

écrit par murielle

Si vous connaissez Belle and Sebastian – le groupe indie écossais – vous connaissez les histoires poétiques de sexe raté sur l’évier de la cuisine, de ruptures qui tournent mal et de la recherche romantique et désespérée de l’amour vrai. Stuart Murdoch, pilier du groupe, a, dans son premier film en tant que réalisateur, transformé ses chansons en une guirlande de récits qu’il a accroché autour du cou de son héroïne. C’est joli et fragile mais ce n’est pas que ça.

god-help-the-girl

God help the girl est un rêve musical glasgowien, encombré de mixtapes, de friperies, et de football dans le parc, un film comme un hommage à Bill Forsyth et Jacques Demy.

Emily Browning joue Eve, une jeune fille dépressive et anorexique qui s’enfuit de l’hôpital pour poursuivre une carrière de chanteuse. Elle rencontrera Eve (Hannah Murray) et James (Olly Alexander) musicien la nuit et improbable maître-nageur dans une piscine de l’université alors qu’il ressemble à un gamin de cinq ans dans son T-shirt et son maillot de bain.

Browning est belle et le réalisateur le sait bien. Il filme son bob châtain, ses yeux noisette et ses genoux nus comme un écolier frappé de luxure face à sa maitresse, sur le point de se réfugier dans les toilettes les plus proches.

 

god-help-the-girl-film

Loin d’être un chef d’œuvre c’est un film chaleureux et généreux, à la limite du sentimental. Un film qui cristallise le bon et le moins bon de Belle avec le talent d’écriture de chansons de Sebastian. Si vous êtes un fan de la musique lunatique voire confuse de Murdoch, alors vous allez savourer sans aucun doute ses images qui le sont tout autant.  Mais j’espère aussi que les non-croyants et les cyniques, vont reconnaître la sincérité totale du film. Il est maladroit – comme doit l’être un premier film – mais il est vrai.

Personne n’a jamais pleuré à une chanson de Bowie.

Comments: 10

  1. Emilie says:

    La bande annonce est une version pop moderne d’un film de Demy. Ça donne envie.

  2. Fred says:

    Information d’importance: Hannah Murray joue aussi dans « Le Trône de Fer » : -)

  3. Benoit says:

    Ce n’est pas le genre de film qui me plait donc je ne sais pas si j’irai le voir quand il sortira ici mais j’aime beaucoup ta critique du film, elle est simple, sans les phrases lourdes et chargées qu’on peut lire ailleurs sur d’autres blogs. Les critiques se veulent trop littéraires et on n’y comprend plus rien.
    Par contre j’ai remarqué que tu ne parlais que de films que tu aimais, c’est volontaire?

    • ha ha, merci pour le compliment. Ce ne sont pas des critiques, juste des avis très personnels sur les choses que j’aime. Je ne parle pas des films que je n’aime pas parce que je n’ai pas de temps à perdre avec ce qui me déplaît. J’ai plutôt envie de partager mes coups de coeur – même s’ils sont loin d’être originaux. Je lis rarement les critiques de films (oh l’ironie) parce que je dois de plus en plus souffrir de capacité d’attention limitée car les articles trop longs avec des phrases alambiquées m’ennuient…

      • Benoit says:

        Une réponse live! D’habitude il faut attendre plusieurs jours pour lire tes réponses aux commentaires :-)
        non pas que ce soit un reproche

        • Oui je sais et j’en suis désolée. c’est vrai pour une fois que je suis en ligne mais la plupart du temps je ne reçois l’alerte des commentaires que plusieurs jours après, y’a un bug avec mon blog, bon bref je ferai attention.

  4. Peyo says:

    J’aime Belle and Sebastian donc je pense que j’aimerais le film. Il fait un peu hipster mais le trailer me plait

  5. S’ils ont survécus au Sundance Festival, et à Robert Redford, connu pour son sens du pinaillage quasi infini, c’est bon signe.

  6. Laurent says:

    Vu mais légèrement déçu. Je dirais que c’est un premier film sans prétention mais sans beaucoup de relief.

quelque chose à dire