Alan Turing

Written by murielle

Dans quelques semaines, va sortir dans les salles le film de Morten Tyldum : The Imitation Game.  C’est une partie de l’histoire du mathématicien Alan Turing, qui a réussi à percer le secret du code Enigma pendant la seconde guerre mondiale. Turing est interprété par Benedict Cumberbatch.

Turing est né dans un monde qui était très différent, culturellement et technologiquement, et pourtant sa contribution n’a jamais été plus importante.

Son histoire extraordinaire a connu des hauts formidables et des bas dévastateurs. C’est l’histoire d’un génie mathématique dont la vision et la perspicacité, ont permis de sauver des milliers de vies, mais qui était incapable de se sauver de la condamnation sociale, avec des résultats tragiques. En fin de compte, il est l’histoire d’un héritage qui a jeté les bases pour l’ère de l’informatique moderne et Internet.

Ici les archives mises en ligne, du mathématicien.

alan_turing_notebook

En attendant de voir le film et histoire de rafraichir votre mémoire – ou de découvrir un homme exceptionnel – pourquoi ne pas lire un livre qui date de 2004 , Alan Turing, L’homme qui a croqué la pomme de Laurent Lemire.

Je le concède, la couverture du livre est horrible. Mais l’intérieur est beaucoup mieux. Voici le résumé :

Pomme croquée et arc-en-ciel du drapeau gay, le célèbre constructeur d’ordinateurs Apple rend un hommage crypté au mathématicien Alan Turing, qui fut l’un des plus grands esprits du XXe siècle. Jeune étudiant à Cambridge dans les années 1930, Turing se distingue en publiant des travaux théoriques qui posent les fondations des recherches en intelligence artificielle. Il côtoie alors les plus grands mathématiciens de l’entre-deux-guerres. En 1936, à Princeton, aux États-Unis, il a l’idée de concevoir un ordinateur.

La Seconde Guerre mondiale lui permet d’appliquer ses théories. Engagé par les services secrets britanniques, Turing parvient à percer le secret de la machine « Enigma », qui permettait aux nazis de coder leurs messages, et contribue ainsi à la victoire des Alliés.
Mais ce héros discret sera contraint de demeurer dans l’ombre. Condamné d’abord au secret pour ses recherches, Alan Turing le sera ensuite pour son homosexualité, dans une Grande-Bretagne de l’après-guerre où l’homosexualité est un crime – Oscar Wilde en avait fait les frais cinquante ans plus tôt.

Désormais écarté de tous les grands projets scientifiques, Turing est effectivement condamné en 1952 à la castration chimique. Ne supportant pas les effets des traitements hormonaux, il met fin à ses jours : le soir du 7 juin 1954, cet étrange surdoué, inconditionnel du Blanche Neige de Walt Disney, croque dans une pomme imprégnée de cyanure.
À partir de d’archives conservées à Cambridge et d’enquêtes dans les milieux de l’informatique, Laurent Lemire conte l’histoire stupéfiante d’un génie victime de la cruauté et de l’intolérance de son temps.

alan-turing

 

C’est seulement en 2013 que Turing a obtenu le pardon royal. Après un premier refus en 2012 malgré une pétition de plus de 23000 signataires qu’on efface sa condamnation pour homosexualité. Le ministre de la justice Lord McNally estimait alors « qu’un pardon posthume n’a pas été jugé approprié pour Alan Turing qui a été déclaré coupable de ce qui était à l’époque une infraction pénale ».

En 2009, l’ancien premier ministre Gordon Brown avait, quant à lui, présenté des excuses officielles à Turing, estimant que le traitement qu’il avait reçu était « totalement injuste et épouvantable ».

 

 

 

6 thoughts on “Alan Turing

  1. J’ai lu plusieurs livres sur le déchiffrage des messages allemands durant la guerre de 40. Tout à fait passionnant. Qu’il ait été traité aussi mal et honteusement, prouve une fois de plus que « le Bon Vieux Temps C’était Mieux Avant » n’a jamais existé ; c’est mon opinion et je la partage.

  2. Benoit says:

    J’ai lu qu’on lui avait donné le choix entre la castration ou abandonner son travail de mathématicien. Et qu’il avait choisi la castration parce que ses travaux étaient avancés et pouvaient apporter quelque chose, ce qui est d’autant plus émouvant quand on considère que l’humanité ne l’a pas bien traité. Son histoire est incroyable et il était temps qu’un film soit fait pour le faire connaitre au plus grand nombre.

    • Oui c’est exact. Et encore plus tragique, c’est qu’il fut relégué tout de même à des tâches subalternes.

  3. Audrey says:

    C’est bête mais quand j’ai lu cet article j’ai eu envie de pleurer. Sa vie est tragique.

quelque chose à dire