Blood Swept Land…

… and Seas of Red,

where angels fear to tread.

Ces lignes viennent d’une lettre d’un soldat mort dans les Flandres.

 

C’est aussi le titre de l’installation, créée par l’artiste Paul Cummins et le stage manager Tom Piper, pour honorer l’auteur de cette magnifique phrase ainsi que tous les autres combattants britanniques et coloniaux.

tower-of-london-ww1-blood-poppies-01

Il y a 888 246 coquelicots en céramique, un pour chaque soldat mort entre 1914 et 1921, soulignant ainsi que les gens n’ont pas cessé de mourir avec l’armistice le 11 Novembre 1918.

 

La tradition des coquelicots à l’occasion de la Première Guerre mondiale, vient des combats en Flandre, où la fleur fleurissait au milieu des champs de batailles de l’une des guerres, la plus horrible et sanglante que le monde moderne ait vu.

Un soldat et poète canadien nommé John McCrae a écrit le poème suivant, qui a incité les anciens combattants à l’adopter comme fleur officielle en 1922.
La France avait choisi le bleuet qui côtoyait le coquelicot dans les champs.

poppies

 

In Flanders fields the poppies blow
Between the crosses, row on row,
That mark our place; and in the sky
The larks, still bravely singing, fly
Scarce heard amid the guns below.

We are the Dead. Short days ago
We lived, felt dawn, saw sunset glow,
Loved and were loved, and now we lie
In Flanders fields.

Take up our quarrel with the foe:
To you from failing hands we throw
The torch; be yours to hold it high.
If ye break faith with us who die
We shall not sleep, though poppies grow
In Flanders fields.

tower-of-london-blood-poppies

 

6 Comments

des choses à dire

C’est magnifique. Encore une fois je vais pleurer en pensant à cette guerre, à cette boucherie et au fait que cela n’a pas servi de leçon. Encore aujourd’hui des rivières de sang coulent dans le monde.

Moving tribute to the fallen men and women. Seeing the WWI’s devastating death toll has a haunting, yet beautiful display at the Tower of London. Knowing that each flower represents a life is a visual reminder of the reality of the war.

Oui peut-être. Mais ce n’est pas un jour férié là-bas. 2 minutes de silence à 11h qui est assez émouvant quand tout le monde s’arrête de marcher dans la rue ou de travailler pour payer ses respects. Mais bon ici c’est férié, et l’occasion de faire du shopping puisque les magasins sont ouverts, formidable hein?

quelque chose à dire

Copyright © 2011 - 2019 www.deschosesadire.net Tous droits réservés