Réflexion sur les hommes…

… et les femmes en général

Stéphane Edouard a 36 ans et donne des séminaires de sociologie appliquée aux relations hommes-femmes depuis 2006. Monsieur est précoce, il savait tout des relations depuis le tendre âge de 27 ans.

Et depuis que j’ai lu quelques uns de ses articles sur le Huffington Post, j’ai décidé que moi aussi je serai sociologue et donnerai des séminaires de sociologie appliquée aux relations hommes-femmes. Après tout j’ai déjà commencé sur ce blog. C’est facile. Il suffit d’avoir des idées arrêtées, assez généralistes, dire « les hommes » et « les femmes », rester dans les clichés et ajouter une grosse louche de sexisme déguisé en humour. Et étant (à peine) un peu plus vieille que lui, j’ai l’expérience de mon coté.

Donc ce Stéphane a donné en 12 points ce que les hommes – en général – pensent sexy chez les femmes. Et de préciser qu’il ne parlait pas de lui et que c »était en réponse à un article d’une blogueuse américaine, histoire de se dédouaner par la suite. (Il est familier de la méthode..).

1. La féminité

2. La « modernité »

3. La cohérence

4. La mémoire des titres et des noms

5. La logique

6. Des tenues qui se froissent

7. Le sens de l’humour

8. Les surprises

9. Lâchez-nous avec votre meilleure amie

10. Soyez inventive sexuellement

11. Invitez, une fois de temps en temps!

12. Ne soyez pas cliché

Voilà, voilà. Les hommes – en général – attendent donc ceci des femmes – en général.

retro-vintage-couple

Félicitations au Huffington Post qui s’est ouvert à un plus grand lectorat en publiant des articles que l’on voyait auparavant dans ELLE et Grazzia. C’est bien. Les articles clichés sur ce que les hommes et les femmes veulent manquaient dans le paysage culturel et intellectuel. Encore une fois bravo au Huffington pour avoir ouvert également une rubrique « People ». Ça aussi ça manquait. Il n’y avait pas assez de Closer, Public, etc.

Enfin, je suis ravie de lire que Huffington fait appel à des professionnels des relations humaines et des sociologues. Parce qu’il suffit d’avoir un diplôme pour se réclamer spécialiste.

C’est important de comprendre comment les hommes – toujours en général – marchent. Moi-même, je me suis toujours demandé comment je devais faire pour séduire un homme et paraître sexy à ses yeux. Être logique, cohérente et porter des vêtements qui se froissent est certainement facile dans les affaires du sexe et de l’amour. Et cette pointe d’humour en fin d’article en citant qu’il ne fallait pas être cliché…

russ-meyer

Donc en tant que « sociologue », j’ai envie de poursuivre l’analyse de mon éminent collègue en expliquant que les hommes qui tombent dans ces clichés ont les femmes/petites salopes (sic) qu’ils méritent et vice-versa.

Et c’est très bien comme ça ; ils laissent ainsi la porte ouverte à tous les autres qui trouvent le sexy ailleurs : dans le cerveau, les mots, un grain de peau, l’œil qui frise ou des goûts communs.

Quant aux vêtements qui se froissent, le formidable Edouard se trompe : mais qui refuse de vous suivre partout où cela pourrait froisser sa robe? L’image est désuète. Madame est pratique, madame est moderne, madame porte des vêtements qui ne se froissent pas, ou qui sont déjà froissés parce qu’elle n’est pas une chochotte, qu’elle a ce qu’il faut et qu’elle est comme les scouts : toujours prête.

Un secret tout bête, pourquoi les femmes – en général – ont des sacs à main? Hein?

handbag-its-all-an-act

Actualisation :

Je vais fermer les commentaires pour ne pas que ça tourne en rond, parce que le « sociologue » est en fait un disciple de Soral, qu’il ne condamne pas le viol et les appels à la violence, et qu’il se révèle adepte du troll façon « je hais les femmes, celles qui ne veulent pas sentent mauvais, les laides sont des mal baisées, des lesbiennes ou les deux », etc.

Les réactions que ce post et autres réflexions sur Facebook ont suscité sur le forum du « sociologue » montrent à quel point la masculinité est une construction. Et comme toute chose construite sur un terrain fragile, elle est violemment défendue. Et souvent à tort.

Enfin je suis passée à autre chose. Je n’ai aucune considération pour cet homme et ces idées. Je vais juste poster ici le dernier en date qui résume la dialectique de Schopenhauer que je connais par cœur et dont j’avais parlé il y a plusieurs lunes de cela :

46 Comments

bravo! pour les sacs à mains, je commence à mieux comprendre. Tapette à mouche et vaseline? c’est ça?

Merci pour ce moment de rire. Tu es une bien meilleure sociologue que ce jeune homme! Je suis aussi une femme en général qui ne supporte pas les généralités. Ils sont chiants les sociologues qui cherchent à faire de l’humour.

Oui j’aime beaucoup ton billet. Le choix des photos est très bien aussi. Huffington qui se veut un peu plus intellectuel a de plus en plus d’articles bas de gamme

Je trouve ton billet plutôt sympa et pas très féroce avec le sociologue qui a fait l’article. C’est fait avec humour parce que je pense que c’est ce qu’il essayait de faire également mais sans assez de second degré. Alors si je comprends bien le sac à main contient des vêtements de rechange, de la vaseline et plein de choses qui sont sexy?

En fait c’était l’occasion de faire un billet léger, sans me prendre la tête. Plus comme une envie de réagir au 15e degré. Puis j’avais envie de poster Russ Meyer et j’en ai rarement l’occasion.
Aucune envie d’être féroce avec le sociologue, il y a pire comme article sur les relations hommes-femmes, il semble plutôt inoffensif dans le genre passif-agressif :-)

he he le mec est expert en séduction. Comme quoi tu as raison, les hommes ont les femmes qu’ils méritent et vice versa. Pour ensuite les traiter de salopes. Il est classe le mec

Peu importe. Le sociologue devrait être laissé de coté, ce n’est pas le sujet. Le sujet c’est qu’Huffington est de mauvaise qualité et que les femmes en général sont prêtes en toute circonstances :-) J’avoue qu’il m’est arrivé d’avoir de quoi me changer dans mon sac, plus brosse à dents et mini trousse de toilette. J’aime aussi être fraiche et pas froissée. Et je ne suis pas une chochotte non plus!

J’ai aussi oublié de dire combien te billets me font rire. Ceux sur cinquante nuances de Grey, sur le livre et le film étaient bien aussi!

Tu es de mauvaise foi. Le mec faisait de l’humour et répondait à un article tout aussi bidon d’une blogueuse. Il n’est pas si sexiste dans ces réactions.

Bonjour anonyme. Non je ne suis pas de mauvaise foi et j’ai signalé que c’était une réponse, c’est indiqué en haut de l’article et j’ai même mis les deux liens. À chacun de se faire son avis et si vous avez envie de cliquer ou pas pour lire en détail son article. Je n’ai pas de malhonnêteté intellectuelle. Je pense qu’il y a un peu de sexisme dans sa réponse mais mon billet est ce qu’il est. Une réaction et pas une critique approfondie de son truc. J’aurais tout aussi bien pu faire ce billet sans le citer et parler en généralité.

Je trouve quand même que c’est une réaction épidermique. Tu en as le droit mais c’est manquer d’humour que de réagir à son article qui parlait en généralité.

Bien sûr que c’est une réaction épidermique, je ne suis qu’une femme après tout… Je n’utilise que trop rarement de la logique et de la raison. Et c’est parce qu’il parlait de généralité que j’ai eu envie de faire ce billet. Les généralités sont un de mes « pet-hate ». Voilà voilà. Les anonymes peuvent continuer à poster, pas de soucis, mais je ne pourrai pas répondre à tous, je dois choisir une robe froissable, faire mon vernis et relire l’article afin d’être sexy pour mon rendez-vous ce soir, parce qu’avec ma tête ce n’est pas gagné.

Billet typique d’une mal baisée qui a besoin de se sentir supérieure aux hommes. Il faut avoir un peu d’humour dans la vie, ça aide pour la séduction.

Réponse classe du mec qui n’a aucun élément pour argumenter. Le lien vers ton forum montre bien que tu dois encore prendre quelques leçons

Aucune envie de cliquer sur le lien du beau gosse qui semble être le type même du mec aigri. Sortir les insultes pour donner son point de vue est trop immature pour avoir une réponse sensée.
« Mal baisée », c’est pas sympa pour le chéri de Murielle, elle est plus à plaindre qu’à insulter si tel est le cas :-)

Cet article comme d’autres dans ce blog montre un sexisme à deux vitesses. Une femme a le droit de dire des conneries sur les hommes, en parler en des termes sexistes mais si un homme fait la même chose même si c’est fait avec talent et humour, il sera insulté et considéré sexiste, machiste et un connard. Ça montre bien que le féminisme est toujours contre les hommes

Je ne suis pas là en tant que défenseur officiel de Murielle, mais je ne pense pas que tu aies vraiment bien lu quelques uns de ses articles. Elle est tout aussi sévère envers des femmes que des hommes et elle est la première à se moquer d’elle même et de son sexe. Il est temps de s’éloigner du clavier, se relaxer, prendre une camomille et lire quelque chose de léger. Les conneries sexistes sont dites et existent hélas chez les hommes et chez les femmes.

Merci Lo et les autres. Qu’un billet d’humeur-humour à réaction fasse autant réagir ici et sur l’autre page me fait rire. Faut-il que moi et d’autres aient eu du temps à perdre aujourd’hui pour commenter. Promis, c’est fini! Bonne soirée à tout le monde, aux mal baisé(e)s et aux mauvais baiseurs aussi.

Il suffit de lire sur la première page « 5O nuances de grey » pour comprendre que Murielle est aussi atterrée par les femmes que par les hommes parfois. Il y a plein d’articles où elle s’énerve sur les femmes et sur les hommes et d’autres où elle prend leur défense. Et son humour est suffisamment léger et ironique pour être perceptible par les lecteurs intelligents. Enfin, elle se moque déjà d’elle même, elle l’a encore prouvé dans les commentaires pour ne pas être vexée par les commentaires anonymes. J’arrête de répondre aux trolls, ça leur donne de l’importance.

Bonsoir. J’ai suivi les débats sur la page du Huffington et j’ai trouvé votre raisonnement beaucoup plus clair et intelligent que celui de l’auteur de l’article qui n’a su que répondre avec mépris aux lectrices. De plus, faire appel à ses supporters pour répondre et commenter montre qu’il n’est pas capable de répondre avec humour et de mieux expliquer son point de vue.
Mais grâce au débat j’ai découvert votre blog que je vais suivre et lire sans faute. Bonne continuation.

En effet, le Huffington glisse en effet petit à petit dans le people au risque de brouiller son image.
Stéphane Edouard part sans doute du principe « Publish or Perish », et se fiche éperdument de raconter des c***ies, du moment qu’on parle de lui en bien ou en mal.

Moi je trouve ton article léger et marrant. En fait, te moques autant de Huffington que de l’article. Tu as plutôt raison sur le fond, c’est rare qu’une femme – en général – soit chochotte. Il suffit de voir le sac de ma femme : lingettes, mini brosse à dent avec mini dentifrice et fil dentaire, culotte, tampon, crème pour les mains, mini trousse maquillage et démaquillant, parfois une autre paire de collants, sa tablette, téléphone, le truc pour les lentilles, lunettes, bouquin, barre céréale, bouteille eau, sucrettes et j’en passe. Je crois qu’elle est prête à toute éventualité : un amant de passage, une panne d’essence, une famine ou sécheresse, une nuit à l’hôtel ou en plein air, un accident de la nature, etc etc….

je suis en retard pour la fête mais je suis aussi sa femme ou Spartacus ou les deux, je n’ai rien compris mais je peux jouer?

En français, il y a un espace avant un point d’exclamation ou d’interrogation ; pas en anglais ou anglais des USA.

Ton article est aussi immature que celui du sociologue. Il y a d’autres choses plus importantes dans la vie que de s’énerver après un article qui se voulait humoristique.

Give a Fuck Factor. C’est pour ça que j’aime laisser les commentaires. Parce que depuis qu’Internet existe c’est toujours le même comportement un peu partout : commenter pour donner parfois violemment son avis sans lire la fin d’un article, troller, penser avoir TOUJOURS raison, chercher l’affirmation de ses pairs, liker, liker et reliker puis maintenir ces accès de colère, passer par le sarcasme ou l’ironie pour se défendre ou alors attaque perso ou jouer au pédant grammatical.
Et on passe à autre chose.
En quelques 20 ans et + de pratique d’internet/forum/etc, plus ça change….

J’ai compris de quoi tu parlais avec la façon d’éviter de répondre frontalement aux questions, technique d’évitement parce qu’ils sont incapables de parler frontalement à une femme sans être agressifs, au même niveau, comme un pair intellectuel. Et quand leur critique ne passe pas, ils attaquent sur des clichés et mettent dans des cases. J’ai vu sur leur forum comment ils croient que toutes les femmes contre cet articles sont lesbiennes ou à problème. C’est risible le niveau d’immaturité montrée! Un peu comme Zemmou qui ne répond jamais aux questions frontales en répondant toujours la même chose : « vous n’avez rien compris, vous avez mal lu ». Ça cache un complexe quelconque.

Par contre, oui ils connaissent bien Schopenhauer :

Stratagème I – L’extension
Stratagème II – L’homonymie
Stratagème III – La généralisation des arguments adverses
Stratagème IV – Cacher son jeu
Stratagème V – Faux arguments
Stratagème VI – Postuler ce qui n’a pas été prouvé
Stratagème VII – Atteindre le consensus par des questions
Stratagème VIII – Fâcher l’adversaire
Stratagème IX – Poser les questions dans un autre ordre
Stratagème X – Prendre avantage de l’antithèse
Stratagème XI – Généraliser ce qui porte sur des cas précis
Stratagème XII – Choisir des métaphores favorables
Stratagème XIII – Faire rejeter l’antithèse
Stratagème XIV – Clamer victoire malgré la défaite
Stratagème XV – Utiliser des arguments absurdes
Stratagème XVI – Argument ad hominem
Stratagème XVII – Se défendre en coupant les cheveux en quatre
Stratagème XVIII – Interrompre et détourner le débat
Stratagème XIX – Généraliser plutôt que de débattre de détails
Stratagème XX – Tirer des conclusions
Stratagème XXI – Répondre à de mauvais arguments par de mauvais arguments
Stratagème XXII – Petitio principii
Stratagème XXIII – Forcer l’adversaire à l’exagération
Stratagème XXIV – Tirer de fausses conclusions
Stratagème XXV – Trouver une exception
Stratagème XXVI – Retourner un argument contre l’adversaire
Stratagème XXVII – La colère est une faiblesse
Stratagème XXVIII – Convaincre le public et non l’adversaire
Stratagème XXIX – Faire diversion
Stratagème XXX – Argument d’autorité
Stratagème XXXI – Je ne comprends rien de ce que vous me dites
Stratagème XXXII – Principe de l’association dégradante
Stratagème XXXIII – En théorie oui, en pratique non
Stratagème XXXIV – Accentuer la pression
Stratagème XXXV – Les intérêts sont plus forts que la raison
Stratagème XXXVI – Déconcerter l’adversaire par des paroles insensées
Stratagème XXXVII – Une fausse démonstration signe la défaite
Ultime stratagème – Soyez personnel, insultant, malpoli

Commentaires fermés

Copyright © 2011 - 2019 www.deschosesadire.net Tous droits réservés