je n’aime pas #16

Written by murielle

1. Ceux qui justifient la fessée en disant qu’ils en ont reçue et que ce n’est pas grave d’en donner. Si on changeait le mot fessée par violence physique ou sévice corporel, est-ce que ce serait toujours acceptable? Tant que la fessée ne sera pas interdite légalement, les professionnels de la petite enfance et les enseignants ne pourront rien dire aux parents qui menacent un enfant, un peu agité ou turbulent, avec « la fessée qu’il va prendre à la maison ». Et vice versa.

C’est tout bête à comprendre pourtant, mais les fesses d’un enfant sont une partie du corps comme les autres, une partie qu’on ne frappe pas pour exprimer sa frustration ou sa colère pour se faire entendre ou respecter. On ne respecte jamais quelqu’un qui frappe. On le craint, on le fuit ou on le méprise. Mais on ne le respecte pas.

2. La maman anglaise qui n’a rien trouvé de mieux que de déguiser son fils de 11 ans en Christian Grey le jour de World Book Day, sous prétexte qu’il est un des personnages de la « littérature les » plus connus. Aussi une « célébrité » de la télé déguise sa fille de 9 ans en Pretty Woman. On a les idoles que l’on mérite…

3. Tout ce qui peut être dit sur l’interventionnisme des épouses, maîtresses, fiancées, copines des présidents de la République. Difficile de savoir si ce qui est publié dans les journaux est vrai et faux. Si c’est vrai, c’est tout de même embêtant de ne pas laisser les ministres faire leur job, et si c’est faux, alors les rumeurs propagées sont incroyablement sexistes. Perdant(e)-perdant(e)…

4. Voir des écrivains déjà gros vendeurs dans les talk-shows télévisés. Tatiana de Rosnay et sa modestie légendaire, Marc Levy et d’autres du même acabit ont-ils vraiment besoin de plus de publicité?

5. Les changements BRUTAUX de la météo et les températures qui se rient de PERTURBER mon organisme déjà fragile. Je REFUSE le réchauffement climatique, je dis non!

6. Ne pas avoir trouvé cette citation de Soulages avant Soulages lui-même : C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche. Je n’ai, pour le moment, écrit qu’un seul aphorisme dans mon cahier/sur le blog dont je suis contente. Un. C’est peu.

7. Qu’une série aussi bien que Line of Duty soit passée complètement inaperçue sur France O. « Dites les gens de France Télévision, à quoi ça sert d’acheter des séries anglaises de qualité, qui ont fait beaucoup d’audience là-bas, écrite par Jed Mercurio, (avec une saison 2 encore mieux que la première), pour ne pas en faire la pub ou la passer sur France 2? C’est quoi ce travail? »

7. Le site internet d’Arte. En langage en CSS3, le top qui reste fixe avec la page qui passe dessous m’agace au plus haut point.

5 thoughts on “je n’aime pas #16

  1. Laurent says:

    Rien à ajouter sinon que le 5, 6, 7 et 8 m’ont fait sourire. Quel est cet aphorisme dont tu es fière?

    • j’en suis fière mais il n’est pas formidable, alors je le laisse perdu dans un billet, dans ces pages, quelque part :-)

  2. Benoit says:

    Je comprends ton point de vue sur la fessée mais je ne suis pas d’accord. Je ne pense pas qu’une fessées soit si traumatisante. Ce n’est pas toujours la bonne réponse mais je ne le vois pas comme une violence comme une gifle ou des coups.
    Je ne suis pas sûr que les gros vendeurs de livres soient invités dans les talk shows qui sont assez snobs avec la littérature de Levy et des autres auteurs à succès. Je peux me tromper vu que je regarde pas souvent la tv.

  3. Isa says:

    Je suis comme Benoit. Je pense pas que la fessées peut être assimilée à un sévice corporel. Parfois une fessée arrive à calmer plus que de long discours. Je ne dis pas à chaque fois mais quand rien n’y fait contre un caprice, une fessée peut calmer.

    • Le long discours n’est pas nécessaire. Face au caprice, on peut tout aussi bien envoyer l’enfant dans sa chambre pour qu’il se calme, lui opposer un silence ferme, etc. Il y a d’autres solutions que la fessée. On ne peut pas dire à un enfant qu’il n’a pas le droit de taper, mordre etc et qu’ensuite l’adulte le fesse. On grandit avec l’exemple. La fessée calme qui? Le parent ou l’enfant?

quelque chose à dire