ad honorem

blogDepuis quelques mois un robot vient me visiter. Son nom : Heritrix. Je devrais dire une robote puisque Heritrix est le nom ancien donnée aux héritières. Et cette robote collecte et archive mes articles pour le compte de la BNF (Bibliothèque National Française). Tout ceci pour que les générations futures de chercheurs puissent savoir ce qu’était la culture dans les années 2000.

Bien entendu je ne suis pas la seule parce qu’en fait toutes les publications diffusées sur l’internet font l’objet d’un dépôt légal. Comme l’explique la BNF, chaque année, « plusieurs millions de sites sont ainsi capturés, jusqu’à une profondeur déterminée à l’avance (de l’ordre de quelques milliers de fichiers par site) ».

 

the-computer-demands-a-blog

Certes « elle ne peut garantir l’exhaustivité de ses collectes de l’internet, compte tenu de la masse et de l’organisation des données en ligne. Elle procède donc par échantillonnage, selon des critères visant à assurer la meilleure représentativité possible. Plusieurs collectes se déroulent pendant l’année et, à chaque connexion, le robot d’archivage s’identifie directement auprès des serveurs de l’éditeur ».

Chers lecteurs, je vous promets de garder les pieds sur terre et la tête sur les épaules. Je vais rester la même et ne pas prendre la grosse tête en pensant un seul instant que je suis une parmi ces milliers « d’élus » faisant partie du patrimoine culturel français…

8 Comments

des choses à dire

Ce serait dommage si le succès te montait à la tête, reste la même, même si tu ton blog représente maintenant la culture française! :)

Tu as préparé un discours? C’est le début de la gloire mais pense à appliquer ces compresses froides sur les chevilles comme le conseille burntoast

De toute les façons , même à la BNF on reste comme un grain de sable dans l’univers , mais c’est toujours agréable de se savoir dans un uni , vers ….

quelque chose à dire

Copyright © 2011 - 2019 www.deschosesadire.net Tous droits réservés