This is us

Un  dimanche commencé avec une mini gueule de bois conséquence de la découverte la veille de cocktail(s) au rhum, café et autre liqueur… Un dimanche qui se veut paresseux après un samedi très actif. Un dimanche parfait pour regarder une nouvelle série américaine This is us.

La série suit un couple marié Jack (Milo Ventimiglia) et Rebecca (Mandy Moore), leurs enfants, les jumeaux Kate (Chrissy Metz) et Kevin (Justin Hartley), and leur frère adopté, un père de famille qui a réussi Randall (Sterling K. Brown).

THIS IS US -- Pictured: "This Is Us" Key Art -- (Photo by: NBCUniversal)
THIS IS US — Pictured: « This Is Us » Key Art — (Photo by: NBCUniversal)

Quand on les voit pour la première fois, Jack, Kate, Kevin et Randall célèbrent tous leur anniversaire : 36 ans. Et ils traversent tous quelques drames plus ou moins sérieux dans leur vie respective. À peine, une très enceinte Rebecca offre à Jack un cupcake et une danse sexy, qu’elle perd les eaux pour donner naissance à des triplés. Randall, est surpris avec un gâteau de la part de ses employés, il apprend aussi le nom de son père qui l’a abandonné nouveau-né, aux portes d’une caserne de pompiers.
Kate, obèse et mangeuse compulsive, observe son gâteau, couvert de post-it qu’elle a écrit elle-même, lui intimant d’attendre pour le manger.  Enfin, il y a Kevin, acteur beau gosse,  qui tente de garder un semblant d’intégrité créative tout en jouant dans une sitcom « The Manny » où il joue la plupart du temps torse nu.

Difficile d’expliquer ce qui marche dans cette série. Si ce n’est que c’est une histoire qui se déroule tout doucement, qui noue des liens entre le passé et le présent, pour les délier avec grâce et douceur. Si on oublie les quelques moments invraisemblables,  This is us réussit à dresser des portraits assez intimes et plutôt réalistes de personnages face à leur(s) difficulté(s), et ceci tout spécialement avec Kate. Les épisodes se suivent et s’expliquent, se nourrissent de touches de vérité et d’effets hollywoodiens et donnent envie de connaître la suite.

La seule note négative est la volonté parfois trop évidente des scénaristes de faire pleurer dans les chaumières. On se sait manipulé et c’est ok. Mais le mélange de larmes et de bons sentiments pourrait facilement gêner à long terme.

1 Comment

des choses à dire

quelque chose à dire

Copyright © 2011 - 2019 www.deschosesadire.net Tous droits réservés