Rions avec Gwyneth Paltrow – Goop

écrit par murielle

On a toujours besoin de rire, mais le monde a réellement besoin de rire après le 14 juillet et le spectacle navrant de Macron et le président américain. Aussi un interview de ma comédienne préférée Gwyneth – Goopy – Paltrow, sur le net est arrivé au bon moment. Goopy continue à prouver que son site Goop est aussi précieux que les articles négatifs sur Goop.

Goopy a déclaré il n’y a pas si longtemps que la haine qu’elle suscite de la plèbe peu éclairée, ne la dérange pas car elle sait que des révolutionnaires importants comme elle-même sont toujours moqués.

Goop

Gwyneth dit qu’elle est détestée parce qu’elle est une femme, en particulier une femme belle et avec du succès. C’est vrai que perso, je n’ai jamais pu utiliser le « excusez ma beauté ! »

C’est certainement la jalousie de mes congénères qui l’ont poussé à retirer un article de son site qui vantait les mérites du Mugworth-V-Steam. Qu’était-ce donc ? Simplement un appareil à vapeur coûteux sur lequel s’assoir pour nettoyer son vagin. Combien de rires et de yeux levés au ciel en plus, pour souligner cette caricature de femme blanche riche et stupide, particulièrement portée sur la bonne santé et le bon fonctionnement du vagin et l’anus.

Le plus récent et délicieux article de Gwyneth porte sur les oeufs de jades à 66$ que les femmes peuvent insérer dans leur « orifice le plus beau et vivant » – encore une fois le vagin pour les non initié-e-s – pour augmenter la résistance du plancher pelvien et la satisfaction sexuelle.

Je suis généralement profondément opposée au charabia pseudo-scientifique mais je peux presque supporter celui de Goop. Tout bêtement parce qu’il s’adresse aux personnes avec plus d’argent que de raison et c’est très bien ainsi. Ses fans sont le 1%, avec quelques imbéciles dont le plus grand souci est de savoir dans quelle école privée envoyer leur progéniture privilégiée ou de choisir entre un palace aux Maldives et un 5 étoiles à Gstaad.

Et malgré la richesse, ce 1% ressent encore le besoin de verser des milliards dans l’industrie du « bien-être ». Et de créer des syndromes et des maladies imbéciles pour expliquer le trou béant dans leur âme. Inconsciemment, ces gens-là doivent savoir qu’ils sont des parasites inutiles. Je suis donc pour qu’ils dépensent des quantités stupides d’argent pour se coller une bouilloire bouillante ou des oeufs dans leur partie intime. Avec un peu de chance, cela les empêchera d’engendrer, ce qui sera un bien pour la race humaine.

quelque chose à dire