La bonne année 2018, l’année dernière et le reste

écrit par murielle

Je vous ai souhaité la bonne année ? Si non, bonne année 2018 ! Qu »elle vous apporte uniquement de bonnes choses. Cela dit soyons honnêtes, c’est rare qu’un changement de jour dans le calendrier grégorien efface le mauvais et apporte le bien.

Quant aux résolutions… Comme auparavant aucune. Quelques décisions mais rien de radical. Seulement être plus régulière dans la tenue de ce blog. Ce n’est pas faute d’aimer interagir, partager et écrire. Le problème parfois de partager de vouloir partager des choses intimes avec des étrangers mais ne pas oublier que des proches me lisent aussi. Et n’avoir pas réussi à ignorer ce fait. Et donc de me censurer. Donc  essayer d’écrire sans penser à qui me lit.

Mais d’abord un bilan de l’année passée. J’avais de grandes ambitions cette semaine, pensant faire des listes et plus encore sur 2017. Mais j’étais en vacances. J’ai profité du petit homme de ma vie, j’ai regardé des films, joué à Max et les Maximonstres avec des dinosaures, bu des noisettes et cacolacs aux terrasses des cafés, fait des câlins et oublié quelle semaine on était.

Donc ce début d’année je ne peux que vous proposer un bilan sous forme de « top 10 » et même pas dans un ordre précis. Un billet de paresseuse mais qui a le mérite d’exister, d’être clair et concis…

  1. Un travail fatiguant mais devenu permanent et intéressant.
  2. La pratique sportive plus ou moins régulièrement.
  3. Quelques soucis de santé plutôt gênants.
  4. Une vie sociale et amicale plaisante, ravissante et épanouissante.
  5. Une vie amoureuse bégayeuse et voyageuse.
  6. Quelques coups de mou et moments de solitude.
  7. Une élection présidentielle pas digérée.
  8. Quelques couleuvres avalées.
  9. Jules.
  10. Quelques couleuvres avalées, larmes coulées et nuits blanches.
  11. Éblouie par la Normandie.

Bref, une année 2017 vécue et appréciée pleinement.

2018 ? Je ne sais pas. Il y a aura des hauts, des bas (qui se montrent déjà), des fous rires mémorables, des moments de colère, de joie et le reste. Vivement de savoir ce que sera le reste ! Et de continuer à savourer et appliquer l’ironie de cette phrase…

 

Comments: 1

  1. Nathalie says:

    Moi j’ai eu une année en demi teinte et je ne sais pas ce qui m’attend en 2018. Un peu plus d’amour et moins de galère j’esprèe !

quelque chose à dire