The big C

Encore une fois, la télé américaine a produit une nouvelle série dramatique (avec des gros morceaux de comédie dedans). Et cette fois le sujet est le cancer terminal. Le sous-titre de la série est « Time to grab life by the balls » (« il est temps de saisir la vie par les couilles »)

Non, lecteur, ne t’éloigne pas de l’écran! Oui le sujet est périlleux mais bon sang que c’est bien écrit et interprété! Tous les acteurs sont excellents: Oliver Platt, John Benjamin Hickey, Gabourey Sidibe, Hugh Dancy…

Laura Linney joue Cathy Jamison, un professeur de lycée qui vient d’apprendre que ce gros grain de beauté sur son dos va la tuer. Elle a peut-être 1 an à vivre.  C’est bien entendu émouvant, mais c’est aussi drôle, tendre et politiquement incorrect (Cathy Jamison est tout sauf une super Cathy).

Comment vous tenter? Il y a de la drogue, du sexe, beaucoup d’amour et des morts. Et le dernier épisode de la saison 2 est incroyablement fort. J’en ai encore la chair de poule.

« Le cancer n’est pas un cadeau », dit Cathy, rejetant l’adage de certains membres du groupe de soutien qui lui courent après pour essayer de la convertir. Le cancer n’est pas un cadeau mais Laura Linney l’est.

The Big C va passer sur Canal +. Sinon il suffit de « googler » : The Big C streaming pour le voir en ligne (mais chut je n’ai rien dit…)

bigc