Dimanche pluvieux

écrit par murielle

Des millions d’êtres humains rêvent d’immortalité et s’il pleut le dimanche après-midi, ils ne savent pas quoi faire.                       Suzan Ertz

Je me souviens des dimanches après-midi de pluie à Londres.

Certains passés sur le sofa, sous un plaid à regarder des films ou écouter de la musique. D’autres passés à danser sur la musique de mes copains dans un bar de Brick Lane, à apprécier les bellinis et à m’amuser.

Certains passés sur l’Ile de Wight ou à Swanage, à se promener au bord de la plage sous la bruine et le vent, à profiter de l’air du large avant de reprendre le bateau et le train/bus/voiture qui nous ramèneraient à Londres. D’autres passés au fond d’un canapé en cuir, près de la cheminée, à digérer le sunday roast et la pinte de bitter.

Enfin, il y a eu les dimanches passés à rêver, à lire d’un oeil distrait, l’âme vagabonde et le coeur ailleurs. Ces dimanches pluvieux  sont mes jolis souvenirs. Les autres dimanches pluvieux vont rester croupis, cachés, fermés à triple tour.

Mes dimanche après-midi ont bien changé. Je continue de rêver, parfois lire d’un œil distrait, l’âme vagabonde et le cœur ailleurs.

Et puis j’attends.

J’attends que les dimanches pluvieux lavent mon chagrin.

Comments: 3

  1. En vieillissant les dimanches changent et deviennent presque la meme chose d’une fois a l’autre moins d’activité famililale ce que je déplore …

  2. Natalie says:

    J’espère que tu connaitras à nouveau des dimanches pluvieux heureux

  3. Thierry says:

    Bonjour. Je cherchais un texte sur la pluie et je suis arrivé sur votre blogue. Je voulais vous dire que votre texte est magnifique et très touchant.

quelque chose à dire