Homeland

écrit par murielle

Huit ans après la disparition de deux marines américains lors de l’invasion de Bagdad, l’un d’entre eux, Nicholas Brody, réapparaît, seul survivant alors que tout le monde le pensait mort depuis 2003. Rentré aux États-Unis, il est accueilli chaleureusement par sa famille, ses amis et le gouvernement. Seule contre tous, l’agent de la CIA Carrie Mathison, qui a passé plusieurs années en Afghanistan, est persuadée que le héros est en réalité devenu un espion à la solde de l’ennemi, préparant la prochaine attaque terroriste sur le sol américain. Sans réelle preuve et montrée du doigt suite à un incident diplomatique qu’elle a déclenché quelques mois plus tôt, Carrie va devoir se battre pour prouver que ce qu’elle avance est la réalité.

homeland

Bon ok, à la lecture du résumé de la série, on se dit encore une série d’agents secrets, de soldats revenus de la guerre d’Irak, de prisonniers de guerre, etc. Eh bien non. C’est une série formidable. Clare Danes est incroyable dans le rôle d’une agent de la CIA torturée par ses démons intérieurs et l’anglais Damian Lewis est plus que convaincant dans le rôle du soldat américain. Il y a du suspense, des personnages ambigüs, rien ni personne n’est clair dans cette histoire. Et dans le jeu des gentils et des méchants, le gentil n’est pas toujours l’Amérique. Pas de patriotisme forcené de la part des scénaristes, pas de gavage ou de justification de l’invasion de l’Irak, c’est une série intelligente qui joue sur les peurs des américains, sur la paranoïa que tout le monde vit depuis ce fatal 11 Septembre.

Cette paranoïa est au centre de la série, paranoïa institutionnelle qui est essentielle au fonctionnement de la CIA et paranoïa sous le signe de la maladie. En effet, l’héroïne souffre de troubles bipolaires et fonctionne avec l’aide de drogues. Et face à elle, le soldat semble lui aussi avoir des troubles psychiques, cauchemars, épisodes dépressifs, crises religieuses, etc.

Homeland met face à face ces deux personnages: parfois différents dans leur vision du monde, faussée, altérée, modifiée par leur souffrance intérieure et parfois semblables dans leur souffrance psychique qu’ils taisent et tentent de contrôler, dans leurs traumatismes, dans leurs doutes et leurs engagements.

Bref une série à ne pas rater quand elle sera diffusée en France. J’étais accro dès le 1er épisode et j’attends la deuxième saison avec impatience.

Comments: 1

quelque chose à dire