Comments: 5

  1. Laurent says:

    Très bon article. Même si je ne suis pas d’accord sur le fond. Je crois que les précaires vont aussi au ciné voir ça. J’aimerais voir le nombre d’entrées de ces films.

    • Merci. Je ne suis pas sûre que les précaires voient ce genre de films quand (si) ils vont au cinéma. Le ticket de ciné est cher (même après réduction). Je ne sais pas.

  2. Natalie says:

    C’est intéressant! Moi j’aime ce genre de films, je sais que je vais être touchée, et même si je me retrouve parfois dans les histoires je trouve que ce sont des films utiles.

    • Oui ils sont utiles. Mais pour qui? Certains font preuve de pédagogie et ce n’est pas pourtant que les spectateurs apprennent et changent. Les politiques ne regardent pas ce genre de films non plus. Par exemple, je ne me souviens pas que l’Elysée ait invité l’équipe de Guédiguian ou autres à manger. Par contre les Chtis et Les intouchables ont eu les honneurs. Indigènes a un peu changé la situation des anciens combattants issus des ex-colonies puisuqe leur pension fut enfin revalorisée.

  3. Pierre Amarac says:

    Ces films sur la crise sortent maintenant ce qui veut dire qu’ils ont été écrits, poduits, tournés et montés il y a environ 1 à 2 ans. Donc les réalisateurs avaient déjà senti la crise. Le problème c’est que tous ces films sortent presque en même temps.

quelque chose à dire