lister / questionner / râler / sourire

Je suis une femme…

…et en tant que femme il a été décrété que j’aime ou que je veux:

faire les boutiques

être secourue

les chaussures

faire les magasins de chaussures

les sacs à main

faire les magasins de sac à mains

les cocktails

les magazines de mode

vouloir porter tout ce que je vois dans les magazines de mode

lire un livre érotique SM

être une chef dans la cuisine et une déesse du sexe dans la chambre

les parfums

les bougies

le chocolat

faire les boutiques

les comédies romantiques

le faux bronzage

faire les boutiques

qu’on me dise ce que je veux porter et à quoi je veux ressembler par des gens qui ne me connaissent pas

aller chez le coiffeur

le maquillage

être choisie par un homme

changer la garde robe de mon homme

faire les boutiques

quoi d’autre?…

Commentaires

10 décembre 2012 à 09:31

Tu as lu King Kong Theorie?



    Laurent
    10 décembre 2012 à 16:46

    Le livre de Depentes? Je suis curieux. C’est bien?



      10 décembre 2012 à 16:56

      C’est un manifeste féministe qui me rappelle étrangement cette accumulation de clichés que décrit Muriel dans son billet. C’est un véritable cri émancipateur de la condition féminine comme masculine.
      J’en parle plus amplement dans ce billet (http://nhetic.wordpress.com/2012/08/06/focus-bouquin-8-king-kong-theorie/) mais le plus simple est de le lire.
      Tout ça pour dire que le billet de Muriel a quelque chose de Despentien dans l’approche et souligne à merveille les stéréotypes dans lesquels les femmes sont constamment enfermées et desquelles il n’est pas si simple de se dégager;



        Laurent
        10 décembre 2012 à 18:27

        Sauf que même si Murielle a l’esprit mal placé, elle est moins portée sur le sexe que peut l’être Despente qui place la libération de la femme sur un plan presque uniquement sexuel. Le combat féministe est dans tous les domaines.
        (Ton article est néanmoins tout aussi intéressant)



          11 décembre 2012 à 09:34

          Je ne peux que te conseiller de lire King Kong Theorie et tu verras que Virginie Despentes n’est pas si porté sur le sexe que ça mais voit plus ce domaine intime comme un des lieux de lutte pour l’égalité homme/femme. Et ce domaine conditionne de beaucoup la lutte féministe (on ne peut l’ignorer, c’est une réappropriation de beaucoup de choses…).





    10 décembre 2012 à 19:50

    Je ne connaissais pas. Je viens de lire ton article. Despentes je l’aime bien quand elle parle et quand elle est interviewée. Mais j’ai du mal avec quelques écrits sans parler de ses films. Je ne sais pas. Il y a beaucou pde violence je trouve en elle, Une sorte de rage qui la dessert. Mais je vais lire celui-là. Ton blog et les liens que tu proposes sont super intéressants! :-)



      11 décembre 2012 à 09:35

      Tiens, j’en fais une analyse un peu différente. Je vois sa rage et sa colère comme un moteur (comme la sortie enragée et justifiée qu’elle a fait récemment contre Lionel Jospin sur le mariage homosexuel).
      En tout cas, pour revenir sur ton texte, j’aime beaucoup ;)



Anne-Marie
10 décembre 2012 à 09:41

changer un homme

les hommes musclés

faire des régimes

être langue de pute avec mes copines

faire les magasins

vivre en ville

sex and the city et carrie bradshaw



Nathalie
10 décembre 2012 à 10:00

les bébés, les enfants et les chatons

les hommes rebelles, les torturés

beyonce et rihanna

faire les magasins



Pierre
10 décembre 2012 à 13:33

Porter des robes, faire les yeux doux, le mec de twilight, porter des jaretelles et des talons hauts, faire le ménage



Laurent
10 décembre 2012 à 16:43

utiliser la carte bleue de son mec
être à découvert à la banque
faire les boutiques
manger de la salade en riant
faire le régime



Audrey
10 décembre 2012 à 19:16

les bijoux
les bijoux chers
la dentelle
donner du plaisir à son mec
les bébés
assister aux matchs de foot dans le froid
les hommes forts
les hommes riches
les toy boys
materner son mec



Audrey
10 décembre 2012 à 19:17

et faire les boutiques! :-)



Audrey
10 décembre 2012 à 19:18

les films de Bridget Jones



Audrey
10 décembre 2012 à 19:21

les footballers parce qu’ils ont de jolis cuisses
j’arrête là!



Fred
10 décembre 2012 à 19:26

Murielle, c’est un peu léger comme article! Tu reprends les clichés alors que tu peux aller beaucoup plus loin.



    10 décembre 2012 à 19:54

    Fred, c’est Lundi! Donne moi un break! Je suis de bonne humeur et j’avais envie de quelque chose de léger. Et puis c’est peut être facile, mais c’est tout de même vrai. Avec toutes ces pubs de Noël et les suggestions cadeaux « pour elle » dans les publicités, les magazines, etc, bon sang ça n’arrête pas! J’aime les parfums, les chaussures et les sacs à mains mais tu vois pour Noël à part un bonnet (dont j’ai besoin, il fait froid ici) je préfèrerais avoir un tableau, des CDs, des bouquins, un nouveau casque pour la musique et des cours de ukulélé. Bon tout ça je me l’offrirai moi même un jour. Ce que j’essaie de dire en quelques mots (et je n’y arrive manifestement pas) c’est que tous les jours apportent le mêêêême lot de clichés….
    :-)



      Fred
      10 décembre 2012 à 20:37

      Ha ha! Des cours de ukulele! Ça m’étonne à peine.Tu l’as acheté au moins? Je voulais dire que tu peux aller plus loin dans la réflexion parce que tu ne manques pas d’arguments et tu maitrises la langue et le sujet pour en parler en profondeur. Mais tu as raison, c’est lundi et tu as droit à un break. Pardon miss :-)



        10 décembre 2012 à 20:49

        Merci pour les compliments. Mais si tu veux lire des choses bien plus poussées et en profondeur il y a des blogs tels que antisexisme et le blog de nhetic aussi.
        Et plein d’autres. J’ai envie de sérieux mais aussi de léger parfois.
        Et tu es pardonné :-)
        Bonne soirée à toi et Nathalie



10 décembre 2012 à 21:30

Rien ne force à acheter, et plus c’est gratuit !



Maité
12 décembre 2012 à 12:44

Faire les boutiques, prendre des sucrettes, mettre des talons hauts, allumer les hommes, faire les boutiques, les dessous chics, parler cul avec les copines, me plaindre de mon mari, fantasmer sur brad pitt, être jalouse de toutes les femmes mieux foutues que moi, avoir de gros seins, avoir de petits seins, faire les boutiques, me regader sans cesse dans la glace.



Maité
13 décembre 2012 à 08:08

Je ne suis pas d’accord avec ces clichés. Je peux aimer faire les boutiques et être féministe



Eric
13 février 2015 à 11:00

… et ça critique Stéphane Edouard sur les clichés féminins.



quelque chose à dire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.