La semaine dernière

J’ai vu des choses qui ont m’ont rendue encore un peu plus cynique. J’ai vu plus de carcasses d’animaux que j’aurais voulu et j’ai vu des météorites tomber du ciel en faisant plus de bruit que l’explosion d’Hiroshima.

En tant que fan d’histoires cauchemardesques, films catastrophes et autres histoires de zombies, j’ai eu du  « plaisir » à regarder les infos en continu. Enfin pendant quelques minutes… Jusqu’à ce que je me souvienne que tout cela arrivait pour de vrai.

D’abord il y a eu le scandale des chevaux mangés sans le savoir. Scandale international avec une « viande » qui a certainement voyagé et accumulé plus d’air miles qu’Elton John et David Beckham réunis.

Sérieusement, avez vous vu leurs parcours? France, Roumanie, Lxembourg et j’en passe. C’est comme James Bond mais en plus mort, plus ennuyeux, plus haché et moins digéré.

Je pense qu’ils auraient pu réduire la taxe carbone en construisant un pipeline comme pour le gas et faire circuler ainsi la viande d’un pays à l’autre. Et pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Puisque les tuyaux sont installés, autant en profiter pour y faire passer cette bouillie immonde composée de graisse animale, d’os, d’excrément qui sert à fourrer les lasagnes, hachis parmentier et autres plats cuisinés. Vous payez une petite somme pour être connecté et hey presto, on tourne un robinet et un torrent de bolognaise arrive dans votre assiette. Fluoride optionnel.

Au début, l’hypothèse d’un réseau roumain a attisé l’excitation des journalistes. Ha ! On allait pouvoir porter le blâme sur ces étrangers insensibles tueurs de chevaux qui vivent encore dans les temps médiévaux. Et puis non, finalement c’est pas eux les coupables ! Il semblerait que ce soit des gens d’ici, des français « avé l’assent », celui du Sud Ouest. Qui pour faire du profit, ont joué avec la santé et la moralité.

C’est étrange combien les chaines télés ont pris du plaisir à filmer le parcours des viandes dans les abattoirs, à montrer en détail les carcasses des vaches, veaux et cochons, le sang, les abats, et tout ce que le consommateur veut ignorer quand il achète sa viande conditionnée sous vide dans les supermarchés. Et comment dire, c’est une des premières fois où en tant que végétarienne, toute cette presse négative sur le circuit de la viande, sur les traces de phenylbutazone, etc. j’ai ri. Enfin … j’aurais ri si j’en avais eu l’énergie… (blague de carnivore sur les végétariens).

Une seule chose a surpassé l’histoire de la viande. Et c’est de voir les météorites dans l’Oural. On aurait cru un jeu céleste d’angry birds façon Dieu. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit un reportage à la télé et que l’on souhaite immédiatement après se réfugier dans un bunker. Run for shelter

Donc, jusque là 2013 nous a apporté le (quasi) cannibalisme de masse version film catastrophe et la colère des cieux. Et ce n’est que le mois de Février.

Sur ce je vais regarder la saison 3 de The Walking Dead.

J’ai besoin d’un autre monde.