réflexion légère sur pas grand chose

Bonjour ! Vous m’avez manqué.

Après de longues journées passées à faire des cartons, faire des listes, faire le ménage, faire de mon mieux, faire ma part, faire la fête puis me faire la malle, me voilà officiellement angoumoisine.

La transition fut agréable. Les jours de «  trop plein » et de « pas assez » se sont déroulés plutôt sans anicroche. Les grèves de train, les retards administratifs, les rendez-vous manqués et les migraines sont déjà oubliés.

Il fait beau, il fait trop chaud, Angoulême brille sous un soleil glorieux et internet n’est pas encore installé.

J’ai passé peu de temps assise. J’ai ignoré le mur dont je ne sais toujours pas la couleur future. Peu importe, il restera « beige bof » pour quelques semaines encore.

J’ai décidé de suivre le conseil d’Amaya en laissant l’appartement faire sa vie. Je suis l’occupante, je dois lui donner le temps de s’habituer à moi et mes matinées avec la radio allumée, mes journées dans le silence ou les bavardages, mes soirées et mes nuits qui ne sont pas encore établies.

danbo_book_reading

Seuls livres et lit ont trouvé leur place, naturellement. Le reste est toujours essaimé dans les pièces, il faut enjamber les cartons éventrés pour circuler mais rien ne presse.

J’apprécie mon nouveau nid plein de lumière. La vue sur les toits me plait, la rue est calme et agréable, je ne suis ni tout à fait chez moi ni tout à fait ailleurs. J’aime ce flottement.

C’est la période parfaite pour faire un bilan de ce semestre passé. Des annonces en cascade qui testent le caractère, la force d’esprit et les liens du cœur. Des obstacles qui me font encore plus apprécier combien j’ai des amis formidables et combien les nouveaux visages sont agréables.

Des changements qui bouleversent mais excitent les sens et attisent les désirs. Tout est bien.

Ces prochaines semaines seront passées à prendre le temps : écrire un peu, lire les blogs délaissés par obligation, rêver beaucoup et découvrir mon nouvel univers.

La météo, les circonstances, les finances et mon corps ont décidé pour moi : Juillet sera langoureux et paresseux.

Et déjà de jolies choses se profilent à l’horizon. Ce sera certainement le sujet d’un nouvel article plus tard…

Je vous souhaite un été aussi doux que le mien. Que ce soit au travail, en famille, avec les amis ou l’être aimé. Le service « bloguesque » reprendra très bientôt son cours normal.

10 Comments

Add Yours →

Je commence à songer à un déménagement aussi, mon appartement est en vente depuis la semaine dernière, ça fait 20 ans que j’y suis, je te laisse imaginer tout ce que j’ai pu y cumuler ;)
Mais c’est vrai que les appartements ont une vie bien à eux ;) avant de poser un tableau ou peu importe sur les murs, j’attends toujours qu’il me guide ;)
Un bel été à tout le monde également ♥

Je vis le déménagement de Murielle par procuration. J’ai très envie de déménager mais je n’ai aucune raison pour ça. J’attends avec impatience de savoir quels changements seront apportés, s’il y aura quelques photos et combien de temps la blogueuse va mettre à poster de nouveau plus régulièrement.
Bon été à tout le monde!

La lumière de l’été montre tous les défauts de mon appartement. J’ai envie de les gommer en faisant des travaux de peinture et en changeant de place les meubles. Déménager serait trop stressant pour moi mais je comprends l’emvie de changer de chez soi. À la place je lis des magazines de déco.

Un mois après avoir déménagé 800 km plus haut, je suis toujours dans les travaux de peinture, le nettoyage, la mise aux normes de l’installation électrique (ça c’est une mauvaise surprise qui me coûte un bras) et les projets. Je suis d’accord : il faut juste être là, ne pas bouger, regarder autour de soi, prendre le temps et les choses se rangent toutes seules, les couleurs s’imposent, les lieux nous acceptent (ou pas !). Un bonheur simple.
Je suis contente pour toi Murielle, j’espère que tu vas te plaire dans ce nouveau chez-toi.

Un mois après avoir déménagé 800 km plus haut, je suis toujours dans les travaux de peinture, le nettoyage, la mise aux normes de l’installation électrique (ça c’est une mauvaise surprise qui me coûte un bras) et les projets. Je suis d’accord : il faut juste être là, ne pas bouger, regarder autour de soi, prendre le temps et les choses se rangent toutes seules, les couleurs s’imposent, les lieux nous acceptent (ou pas !). Un bonheur simple.
Je suis contente pour toi Murielle, j’espère que tu vas te plaire dans ce nouveau chez-toi.

Heureuse de te voir reprendre la plume. J’espère te voir mardi prochain. D’ici là, je te souhaite une douce nonchalance et une enthousiaste installation. Muxu

quelque chose à dire