Melania Trump, la saloperie et l’optimisme

J’alterne rizatriptan et ibuprofène depuis 3 jours pour une saleté de migraine qui ne passe pas. J’ai passé jeudi à dormir, loin du bureau, d’internet et des nouvelles. Mais c’est difficile de vivre dans le monde des bisounours avec ce qui se passe autour de nous. Sauf pour Melania Trump.

Par exemple, chaque jour ou presque l’administration Trump montre que le pire est là. Moins que demain et plus qu’hier, twitter est en colère. C’est le réseau le plus engagé à démontrer combien l’entourage de Trump relève d’un parti nazi.

Melania Trump a effectué une visite surprise dans une ville frontalière du Texas pour faire ou dire quelque chose sur le fait que l’administration de son mari a séparé 2300 enfants et bébés de leurs parents et a mis ces enfants dans des cages.

Difficile de comprendre pourquoi la Maison Blanche enverrait la Première dame offrir une aide à aux enfants que son mari a terrorisé pendant des semaines ? Quand est-ce que le pire allait arriver ? Voir des enfants apprendre à changer les couches d’enfants à peine plus jeunes qu’eux ?

Ou le pire c’est ça : selon les rapports de la Maison Blanche, Mme Trump a visité deux installations du Department of Homeland Security lors de son voyage à McAllen : le centre de traitement des patrouilles frontalières d’Ursula – un centre d’accueil des douanes et des gardes-frontières – et le refuge pour enfants d’Upbring New Hope, qui héberge actuellement environ 60 enfants (âgés de 5 à 17 ans, mais principalement des adolescents) du Honduras et du Salvador.

Mme Trump a passé un peu plus d’une heure avec ces enfants. Tous les enfants, sauf six, étaient des mineurs non accompagnés, les autres ayant été séparés de leur famille, selon ces rapports. Elle a demandé aux enfants des questions telles que : « Depuis combien de temps êtes-vous ici ? » « D’où venez-vous? » Et « Êtes-vous tous amis? » En quittant une des salles, elle a souhaité aux enfants : « Au revoir. Bonne chance. »

Donc Melania Trump a fait ce voyage pour voir des enfants désorientés, effrayés, bouleversés, en cages ou groupés dans une salle pour leur souhaiter bonne chance. Et ceci en portant la veste la plus choquante, la plus sourde au contexte politique ambiant :

Melania Trump et sa parka

Ajoutez à tout cela… Melania Trump est une immigrante. Elle est venue dans ce pays avec un visa temporaire et elle n’aurait pas non plus respecté toutes les lois sur l’immigration.

Et que ce message soit adressé aux médias, à son époux ou au reste du monde, le résultat est le même, envie de vomir, pleurer de désolation mais aussi faire quelque chose de positif pour contrer cette saloperie. L’optimisme contre le désespoir.

Nous avons deux options. Le pessimisme, qui consiste à baisser les bras et, ce faisant, à contribuer à ce que le pire arrive. Ou l’optimisme, qui consiste à saisir les occasions qui se présentent et, ce faisant, à contribuer à la possibilité d’un monde meilleur. La question ne se pose même pas.

Noam Chomsky – L’optimisme contre le désespoir

5 Comments

des choses à dire

Avec Trump on n’arrive jamais au fond du fond. On croit qu’il ne peut pas faire pire mais il y arrive et son entourage, sa femme y compris, sont les mêmes.

Oui, ici en Californie – Shock est toujours là – ça ne s’arrête jamais. On se demande où cela va finir, ou si ça va finir…

Oui mais ce qui permet de garder son optimisme c’est de voir et savoir que toi et d’autres américains continuent de se battre, de protester et de s’opposer à ce gouvernement. Et de ne pas croire que tous les américains sont les mêmes !
And yet i’m optimistic when i see and know that you and other americans keep on figthing, protesting and opposing Trumps ‘administration. And for us to not tar the american citizen with the same brush !…

Trump has even less supporters than when he started–but he has managed to compromise the integrity of our checks and balances. I am very concerned. But you are correct–we must continue to resist his assault and believe in the possibility of recovery when the dust settles…

quelque chose à dire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2011 - 2018 www.deschosesadire.net Tous droits réservés