De quoi j’me mêle!

écrit par murielle

« Déconne pas Renaud! » en titre du journal Le Parisien, une lettre ouverte de son frère en préface d’un livre, une intervention à la radio de Hugues Aufray sur la descente aux enfers de Renaud, que de manifestations d’inquiétude bien publiques.

Un entretien avec le frère de Renaud a paru hier dans le Nouvel Obs. Et après l’avoir lu je me demande encore pourquoi on lui a donné la parole.

Oui on sait que Renaud souffre, oui on sait qu’il est alcoolique et dépressif et oui il a besoin d’être aidé. Mais il a aussi besoin qu’on lui fiche la paix, du moins en public. Encore une fois je ne comprends pas l’étalage public d’affaires privées. S’inquiéter pour quelqu’un, l’aimer et vouloir l’aider me semblent peu compatibles avec un passage dans les médias.

Parler de la vie intime de quelqu’un de proche dans les journaux, supposer, supputer, dénigrer les ex, beurk! Allez, faisons de la psychanalyse de supermarché; il semblerait que le grand frère n’existe que dans la lumière de son cadet.

Pourquoi une lettre ouverte? Pourquoi pas un coup de fil, une lettre privée, une visite quotidienne, hebdomadaire? Ce n’est pas comme si Renaud vivait caché, il passe ses journées .

« On m’a demandé une préface, un peu noire, il est vrai. Puis on m’a demandé une postface, bien payée, qui était plus rose et optimiste. »  Ah…

Comments: 6

  1. ca toujours été les personne qui font leur vie tel que artistes, politiciens,etc sont harcelés de tout bord tout coté meme dans leur vie privés .. Certains réussissent a cacher leur vie personnelle mais ca doit etre un tour de force ..
    mais tu as raison beaucoup vont trop loin

  2. Pierre says:

    Certes il y ‘a s’en doute des vérités dans votre article.
    Par contre est-ce une raison tout de même, pour donner l’adresse ou Renaud passe son temps?
    Je pense que RENAUD vous direz également “ de quoi j’me mêle!

    • Touché! L’adresse Google était une touche d’humour, j’aurais pu tout autant dire la closerie des lilas ou ne rien dire du tout. Les fans et non fans de Renaud savent où il passe ses journées. C’est un lieu public, très célèbre et je pense ne rien dévoiler du tout. Enfin je me permets de vous renvoyer à la chanson « À la Close », tirée de son album Rouge Sang:
      Dans ce bar parisien au cœur de Montparnasse
      Que l’on appelle aussi Closerie des lilas
      J’ai mon coin réservé, j’ai ma petite place
      Dans le calme, le silence ou bien le brouhaha
      Et je noircis des pages de rimes et de prose
      À la Close, à la Close

      Merci de votre commentaire.

  3. Bonsoir Muriel ! Quel gachis de voir ce monument de la chanson Française se détruire ainsi …. Je pense également qu’il faut lui foutre la paix à Renaud ! Il a tellement apporté au public de par ses chansons , ses spectacles, ses prises de positions qu’on lui doit bien un peu de repos . Il le dit lui meme « çà me regarde après tout » dans les colonnes du Parisien . Son frère Thierry ne m’a jamais inspiré confiance : Un homme aigri qui réverait d’avoir une telle carriière …et qui est resté dans l’ombre : faute de talent et de vrai humanité . belle soirée Muriel que je découvre !

    • En effet Renaud a largement mérité le droit à vivre sa vie loin des médias.
      Merci pour votre commentaire. Bienvenue et bonne soirée a vous aussi!

quelque chose à dire