Sapristi!

Written by murielle

Quelle drôle d’époque on vit chez les journalistes ! Journaliste, ce métier qui m’a fait rêver. Je ne ferai pas une répétition de cet article. Mais parfois l’actualité donne une piqure de rappel sur l’hypocrisie et le manque de déontologie d’une profession qui se mord la queue depuis bien trop longtemps.

C’est la guerre entre les journaux !

Cette semaine, l’hebdomadaire « Valeurs actuelles » a révélé plusieurs rendez-vous professionnels de deux journalistes d’investigation du « Monde », voulant ainsi dénoncer leur participation à un cabinet noir anti-sarkozy mêlant médias, justice et exécutif. Gérard Davet et Fabrice Lhomme seraient « les valets du cabinet noir contre Nicolas Sarkozy ».

lhomme_fabrice-et-davet_gerard-par-julien-falsimagne

Mon grand cœur et ma générosité me poussent à vous montrer l’article afin d’éviter d’acheter le magazine. Alors voici :

« Valeurs actuelles » veut mettre en avant des méthodes qui leur semblent particulières et qui s’inscrivent selon eux dans une période politique. Ben oui, normal que les journalistes espionnent les journalistes, enquêtent sur les éventuelles sources et les dévoilent. Rien de grave, d’indélicat et d’anti idéologique dans cette démarche donc…

Il est important de rappeler que les deux journalistes cités plus haut, ont révélé des informations concernant plusieurs affaires sensibles touchant Nicolas Sarkozy dont celles de « Karachi », « Bettencourt » ou encore « Bygmalion ». Le fait que la Justice enquête ensuite sur ces affaires, prouve bien qu’il y a une vérité qui n’est absolument pas pris en compte par l’hebdo à œillères, alors qu’il me semble que c’est ce qui importe pour le citoyen/lecteur de journaux.

La collusion entre média et justice est dénoncée par « Valeurs » comme si la collusion entre média et politique était beaucoup plus acceptable. Le dernier numéro publie ainsi :  » Les médias s’emballent. Les plateaux télévisés convient pro et anti sarkozystes pour qu’ils s’écharpent sur des affaires dont personne ne sait rien. Le message est clair : revenu dans l’arène, Sarkozy est plus que jamais une cible, il est cerné. La suspicion est permanente, les révélations sur des pseudos ‘affaires’ sont quotidiennes, le poison est instillé « .

Évidemment il n’y a aucun problème de collusion pour son directeur général Yves de Kerdrel de recevoir un coup de fil de Nicolas Sarkozy le félicitant pour sa Une. Comme quoi encore une fois, l’expression « balayer devant sa porte » et celle qui parle « d’hôpital et de charité » ne semblent pas d’à propos pour ce monsieur.

Les sociétés des rédacteurs et des journalistes du Monde, du Figaro, du Parisien, du Nouvel Observateur, du Point, des Echos, de Radio France, de Mediapart, de Rue 89, de L’Express, de Libération, d’Europe1, de RFI, et de TF1 ont dénoncé  » collectivement et fermement  » dans un communiqué les méthodes employées par « Valeurs Actuelles » qualifiées d’« atteinte grave au secret des sources ». Les 14 médias ont qualifié le procédé d’« indigne » du métier de journaliste « dont nous devons tous préserver la liberté et l’indépendance ». Ils ont par ailleurs apporté leur soutien aux deux journalistes du « Monde ». Le communiqué rappelle aussi  » qu’il n’y a pas de sources sans protection des sources. Qu’il n’y a pas d’information libre sans sources « .

Depuis un moment les journalistes du Monde font l’objet de menaces et sont par conséquent sous protection policière. Leurs visites au Pôle Financier ou à la Chancellerie sont dénoncées par de Kerdrel comme immorales et peut-être même illégales. Et d’expliquer qu’il ne peut pas révéler comment il connaît leurs visites en invoquant le secret des sources…

Ironie quand tu nous tiens!

13 thoughts on “Sapristi!

  1. Marie-Claire says:

    Le mec était sur france 5 hier et c’était risible, il était incapable de trouver des arguments pour justifier le comportement de son magazine. Il comparait son espionnage comme de soulever le voile sur une partouze. C’est incroyable! La collusion média-pouvoir politique-justice est depuis presque toujours. Mais de là à espionner ses « collègues » au lieu de faire son boulot de journaliste. Je pense aussi que l’article que tu as mis en ligne est incroyablement cynique parce-que l’Opposition quelle qu’elle soit part toujours du principe de paranoïa en attaquant les médias qui seraient contre elle. Chaque parti politique a la mémoire courte.

  2. Benoit says:

    Oui. L’ironie et le cynisme du gars qui cite le secret des sources pour dénoncer celles des concurrents.

    • C’est ce qui m’a fait sourire et provoqué l’article.

  3. Pierre says:

    Ils sont tous ou presque, fatiguants à se tirer la bourre. Ils passent aussi à la télé pour s’attaquer en plus des tribunaux parce que chacun cherche à défendre sa vérité. Je lis un peu le Monde et je suis abonné à Médiapart, qui malgré son léger penchant à gauche ne peut pas être accusé de biais discriminatoire, ils enquêtent sur tous et partout et ça fait du bien.

  4. Fred says:

    Outre ce que tu soulignes sur les sources, je trouve aussi ironique à défaut d’être amusant, le nom du magazine « Valeurs Actuelles ». Un nom qui décrit une partie de la société dont les valeurs sont super déplacées, distordues ou absentes.

    • Oui « valeur » est devenu un mot à la mode. Tout le monde en a mais la définition et le contenu diffèrent. On dit et fait beaucoup de conneries au nom des valeurs.

  5. Nathalie says:

    Murielle, tu as lu l’article de Mediapart? y’a de quoi trouver ça ironique :
    « Gérard Davet et Fabrice Lhomme avaient été mis en garde par certains réseaux sarkozystes dès le mois de mars, après la divulgation de l’affaire des écoutes téléphoniques judiciaires de Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog. Est-ce un hasard ?
    Dès le 16 mars, un article venimeux duJDD affirme que Davet et Lhomme ont été reçus à l’Élysée quelques heures avant la publication de leur enquête, reproduit un extrait d’agenda confidentiel de la présidence de la République, et sous-entend (déjà) que François Hollande instrumentalise les journalistes pour abattre Sarkozy.
    Plus récemment, Libération a raconté comment Sarkozy et Herzog ont voulu piéger les deux journalistes: il s’agissait de dire que Davet et Lhomme les avaient prévenus qu’ils étaient sur écoutes, dans une conversation que l’ex-président et son avocat savaient pertinemment être enregistrée, et dont les retranscriptions pourraient ensuite « fuiter » à dessein. »

    Ce n’est plus du journalisme, il y a une telle colusion qui fait que beaucoup confondent journalisme et communication. Ça va au delà de la manipulation puisque certains journalistes sont totalement d’accord avec ça, avantages en nature et proposition de postes à responsabilité suivront.

    • Oui j’ai lu Mediapart et oui je suis d’accord avec toi.

  6. anon says:

    Il y a du mauvais journalisme partout.

  7. Peyo says:

    Il y a du mauvais journalisme partout mais il semblerait que la presse papier ait beaucoup de difficultés à rester intègre. C’est difficile pour elle parce qu’il faut vendre et que pour payer ses journalistes il faut l’aide financière de la publicité, et de grands financiers qui sont liés au pouvoir.

    • Eh oui. Il fut un temps où le concept web de mediapart était critiqué alors que l’information en ligne devrait relever de l’organe de presse au même titre que le journal imprimé.
      C’est l’occasion de citer Adam L. Penenberg.
      « C’est ironique de constater que les journalistes en ligne sont mal jugés par la presse écrite pour des enquêtes de mauvaise qualité. Mais la vérité est, le mauvais journalisme peut se trouver n’importe où.
      Ce n’est pas le support; c’est l’auteur »

      Pour ceux qui ne le connaissent pas, il est à l’origine du scandale qui a secoué The New Republic avec les mensonges de Stephen Glass. D’ailleurs je recommande sur un sujet tangent le film Le Mystificateur qui est sorti il y a quelques années. Le film est tout simple mais bien fait sur l’enquête journalistique et la vérification des sources.

      • Audrey says:

        J’ai regardé sur wiki pour Greenglass et le journal, c’est fascinant. J’ai très envie de voir le film maintenant parce que le mec semble sérieusement avoir un problème psy avec la vérité.

  8. Ce qui est étonnant, c’est que Valeurs Actuelles marche pour Sarkosy. Il n’y a pas si longtemps il défendait les « valeurs » de la droite extrême. Je me rappelle avoir lu il y a trente ans, un article très fouillé sur les régiments d’élites allemands pendant la guerre de 40, qui avaient toutes les vertus guerrières, et aucun des défauts que les populations civiles, massacrées en grand nombre, eussent pu – injustement bien sûr – leur reprocher.

quelque chose à dire