Ce que j’ai compris de la physique quantique

écrit par murielle

Aujourd’hui Serge Haroche et David Wineland ont reçu le prix Nobel de physique. Ce qui me permet enfin d’utiliser à propos le tag « Physique Quantique »…

C’est de la belle science qui est récompensée aujourd’hui. Quoi de plus fascinant que la science de l’infiniment petit. Tous les jours avec la radio, les ordinateurs et le reste, on utilise la circulation de petits morceaux particulaires. Il y a quelque chose de poétique à s’intéresser à des grains de lumière et de voir comment ils intéragissent avec un atome isolé dans une boite magnétique.

Wineland, lui, a réussi ce qui ressemble à un truc de magicien en mettant un objet dans deux endroits à la fois. Ne me demandez pas d’expliquer. Je ne suis qu’une quiche de littéraire fascinée par les scientifiques.

Et derrière ces exploits qui font rêver les auteurs et lecteurs de science fiction, il y a la théorie de la physique quantique. Elle étudie le comportement des éléments constitutifs fondamentaux de l’univers à une plus petite échelle que les atomes, lorsque les particules minuscules agissent de façon étrange qui ne peuvent être décrites qu’en mathématiques avancées.

Les chercheurs ont longtemps rêvé de construire des « ordinateurs quantiques » qui fonctionnent à l’aide de ces mathématiques – capables d’effectuer des calculs beaucoup plus complexes et contenant des données considérablement plus vastes que les ordinateurs classiques. Mais ils ne peuvent être construits que si le comportement des particules individuelles est observé. Ce qui est maintenant le cas.

Dans un ordinateur classique, un interrupteur doit être soit allumé soit éteint. Si j’ai bien compris, un ordinateur quantique pourrait fonctionner avec des interrupteurs qui, comme les particules dans l’expérience de Wineland, se comportent comme s’ils étaient dans plus d’un poste en même temps. Par exemple un ordinateur qui essaie de trouver le plus court chemin dans une ville pour un voyageur. Un ordinateur classique va essayer toutes les voies possibles, puis choisir la plus courte. Un ordinateur quantique pourrait faire le calcul en une seule étape, comme si le voyageur parcourait chaque trajet simultanément.

Et tout ça c’est de l’information. C’est formidable non?

Comments: 12

  1. Formidable : oui !
    Le père d’un de mes meilleurs amis est prof de physique quantique, ( un être charmant, rigolo et chaleureux dans la vie courante ) je n’ai jamais osé lui poser de questions sur la fameuse physique quantique….et voilà, grâce à toi, j’en sais un peu plus, merci Murielle !!

    • Si je connaissais quelqu’un comme ça je serais super chi***e à vouloir tout comprendre :-)

  2. Fred says:

    Je ne sais absolument pas si ce que tu dis est juste ou pas mais ton enthousiasme rendrait la physique presque intéressante :-)

  3. Metxe says:

    Je n’ose imaginer les visites que tu vas avoir sur ton blog, tu sais tous les fous de physique quantique…

    • Une petit hausse avec à la clé une invitation à emailer un scientifique qui vit dans le pays basque! Je vais changer la nature de mon blog et n’écrire que des articles scientifiques…

  4. Nathalie says:

    C’est le fantasme du « geek »: « je ne suis qu’une quiche de littéraire fascinée par les scientifiques ». La science est devenue sexy. Adieu les muscles sur un corps bronzé et bonjour les lunettes et le teint blanc.

  5. J’avais adoré les livres du physicien quantique Bernard d’Espagnat, même si je n’avais pas tout compris. (Le réel voilé – Analyse des concepts quantiques, Fayard, 1994)

quelque chose à dire