Gilles

Un beau jour tout est devenu subitement clair. J’ai compris qu’il était mon ennemi. Tout s’expliquait. Ses sourires en coin quand je parlais, ses haussement d’épaules quand je demandais une explication. Il avait aussi tendance à lever les yeux au ciel quand je prenais la parole.

J’ai enfin compris qu’il n’avait aucun respect pour moi. Sans cesse il m’a traité comme de la merde. Comme si lui-même était parfait. Il me faisait sans cesse des remarques, à croire qu’il savait toujours mieux que moi ce qu’il fallait faire, dire ou écrire. Ce que je prenais pour de l’amitié n’était en fait que de la manipulation. J’avais confiance en lui mais il m’a trahi.

Ne me demandez pas comment ou pourquoi. Je le sais c’est aussi simple que ça. J’ai toujours eu une intuition hors du commun. Je ressens les gens, je sais dès que je les rencontre, sans même leur parler si ce sont des gens bien ou pas. Je sais lire les personnes, j’ai un don pour voir leur aura, je peux ressentir leur énergie. Il ne me faut que quelques minutes pour apprécier quelqu’un. C’est pourquoi je suis troublé. Je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas vu tous les signes plus tôt. Il a su prendre un masque. J’aurais du comprendre bien avant que son humour déguisait de la méchanceté. J’aurais du réaliser que son amabilité n’était que de façade. Il me voulait du mal, il se réjouissait de mes failles et je ne l’ai compris que bien tardivement.

Mais maintenant je sais. Il ne peut plus rien contre moi. Je ne veux plus le revoir. J’ai coupé les ponts et je ferai en sorte qu’il ne me nuise plus. Je le hais de tout mon être.