Terry Pratchett

 

Portrait of English fantasy author Sir Terry Pratchett,  (Photo by Kevin Nixon/SFX Magazine via Getty Images)
Portrait of English fantasy author Sir Terry Pratchett, (Photo by Kevin Nixon/SFX Magazine via Getty Images)

Terry Pratchett n’est pas mort. Pas vraiment. Pas pour tous ceux qui continueront à lire ses livres. Et pour tous ceux qui ne l’ont pas encore lu. Et surtout pour tous ceux qui connaitront dans leur adolescence le bonheur de découvrir l’univers du Disque-monde…

L’homme au chapeau. J’aurais voulu parler de lui de son vivant, mais on laisse passer le temps et on oublie que les écrivains sont mortels, eux aussi.

 

Le genre Fantasy n’a jamais été mon genre préféré. Mais il y a avait quelque chose de différent avec lui. Il y a avait une loufoquerie, un humour et un humanisme qui me touchaient. Puis il y avait l’homme. Celui qui aimait les orangs-outangs. C’est comme ça les écrivains anglais, ils ne peuvent pas s’empêcher d’aimer les animaux et surtout les espèces en danger.

Il faisait partie du conseil des fiduciaires de la Orang-Utan Foundation et avait filmé des documentaires sur l’espèce dont Terry Pratchett Facing Extinction.

En 2007 avec humour et pudeur il avait annoncé qu’il souffrait d’une forme rare de la maladie d’Alzheimer.

I am not dead”. I will, of course, be dead at some future point, as will everybody else. For me, this maybe further off than you think – it’s too soon to tell. I know it’s a very human thing to say “Is there anything I can do,” but in this case I would only entertain offers from very high-end experts in brain chemistry.’

discworld1