Remboursé!

Au risque de vous gâcher la surprise, The Artist est un film romantique français, muet en noir et blanc. Les acteurs jouent comme dans un vaudeville, il y a de la musique, le seul bruit vient du tintement des verres sur une table et il y a quelques mots parlés à la fin. Après tout, « un homme averti en vaut deux ». Et si les spectateurs du cinéma l’Odéon à Liverpool l’avaient su, ils auraient pu économiser du temps et de l’argent en allant voir un autre film. En l’état actuel des choses, ils ont vu le début du film, ont réagi avec consternation, quittant la salle avec fracas pour demander le remboursement du ticket.

Des histoires de ce type font toujours le bonheur des journalistes et des blogueurs. Ah, se sentir supérieur face aux analphabètes culturels qui ne lisent pas bien… « Quel genre de clown va voir The Artist sans savoir le sujet du film?! » « Quel idiot arrive à rester ignorant sur l’originalité du film? » Mmm, c’est facile de les traiter d’imbéciles.

the-artist-1

Je vais peut être à contre courant mais j’ai trouvé leur réaction plutôt intéressante et finalement assez sincère. Qui de nos jours va au cinéma sans connaître l’histoire (le pitch comme dirait l’autre), les acteurs, les scènes clés, parfois même la fin du film? On est gavé d’information sur le film, on sait tout et on perd de la magie du cinéma. Ces spectateurs anglais sont allés au cinéma sans connaître l’histoire, les acteurs, le procédé, etc. Ils sont allés au cinéma comme on devrait tous y aller, libres du gavage publicitaire, libres de la promotion à outrance, libres des trailers. Et ils ont donc le droit d’être déçus et de quitter la salle.

Enfin, au lieu de critiquer ces anglais, je critiquerai plutôt, les films « du trop ». Ces films qui donnent tellement dans la technologie que les autres films sembleront toujours un peu petits à coté. Je pense à Cameron, Spielberg et les autres qui en poussant toujours plus loin les aspects technologiques, font de nous des spectateurs exigeants à l’extrême. Qui veut voir un film muet quand on peut voir un film parlant? Qui veut voir un film en deux dimensions quand on a maintenant la 3D?

the-artist

Je suis sûre que The Artist est un film formidable. Les acteurs sont sympathiques et talentueux, l’histoire est jolie et d’actualité; la mort du muet avec l’avènement du parlant, la fin d’une époque quoi… Mais ne soyons pas snobs. Si quelqu’un quitte la salle parce qu’il ne savait pas à quoi s’attendre et n’a pas aimé le film, eh bien, ce n’est pas si grave. J’ai d’ailleurs du respect pour cette minorité qui ose demander le remboursement du film. Combien de fois dans ma vie de cinéphile, ai-je eu envie de quitter la salle, crier « remboursé! » et je n’ai rien fait par manque de culot!