Motto

Les littéraires me comprendront. Vous lisez un livre ou un article sur (ou) par un auteur et une phrase vous saute au visage. Et vous la faites vôtre. C’est par cette phrase que vous souhaitez vivre votre vie. Elle est peut-être ridicule, absurde, compliquée, prise de tête ou inversement très simple mais c’est uniquement après l’avoir lue, noir sur blanc, que vous comprenez qu’elle est la phrase qui résume ce que vous voulez de la vie. Je ne parle pas d’une citation ou d’un extrait de phrase que l’on met en tête de son blog ou de sa page facebook pour faire intelligent…

Je parle de cette phrase qui est du domaine de l’aspiration, de l’envie et du désir de mener sa vie d’une certaine façon.

J’ai trouvé la mienne à la mort de Hunter S. Thompson. Je ne suis pas particulièrement fan de ses livres, j’aime son style mais il écrivait pour les hommes, les durs, les purs, un groupe étrange dont je me sens exclue.

ralph-steadman-ok-lets-party

 

Donc, je disais que j’ai trouvé mon motto après son suicide. Les magazines anglais ont tous publié des dossiers « spécial Hunter » avec les témoignages de sa femme, de ses amis, de journalistes qui l’ont rencontré. Et l’un deux racontait dans le journal The Observer, que l’écrivain parsemait ses murs de « mots doux » sur des post-it pour sa femme. J’ai trouvé le geste touchant et étrangement romantique pour un homme qui renvoyait une image assez difficile.

Et l’une des phrases qu’il remettait régulièrement sur le mur m’a « parlé ». Je me suis dit que c’était ce que je voulais de la vie, ce que je voulais en faire. Pas d’ambition, de rêve de grandeur, de carrière, de richesse ou de pouvoir. Quelque chose de modeste et d’essentiel mais qui me comblerait et me rendrait heureuse si je pouvais vivre par ces principes tout simples.

Et puis j’ai du oublier cette phrase. Je l’ai mise de coté parce que ce n’était plus possible.

Et voilà qu’aujourd’hui, en classant mes vieux papiers, photos et agendas, je suis tombée dessus. Ou plutôt, un bout de papier est tombé à mes pieds quand j’ai soulevé la boîte pour la ranger. Et il était là à nouveau, son encre à peine éclaircie, à me dire qu’il était temps de le remettre au goût du jour.  Enfin, mon motto est de retour.

Et vous? Avez-vous une phrase qui vous guide, vous encourage ou qui vous ressemble?