Les cinq dernières minutes…

écrit par murielle

…et un précieux conseil

Mon insomnie est revenue depuis une semaine. Je passe la nuit à vouloir dormir, sans succès, et la journée, à vouloir rester éveillée, avec un succès mitigé. Hier, incapable de faire fonctionner mon corps et mon cerveau, j’ai donc capitulé. J’ai cherché en ligne des séries télé qui pourrait me bercer doucement vers le sommeil tant convoité. J’ai trouvé Derrick. Et je n’ai pas dormi.

inspecteur-derrick

Non, mon esprit contradictoire a décidé que cette série allemande démodée n’avait pas que des défauts. Qu’elle était proche de la vie réelle, en ce sens, que si quelqu’un boit un thé, cela prend bien 10 minutes – comme dans la vie – faire bouillir l’eau, déchirer le papier qui entoure le sachet de thé, infuser, verser le thé, le lait, mettre un sucre, remuer, attendre que ça refroidisse, etc.

Dans un des épisodes, un personnage n’avait plus que cinq minutes avant de mourir ou d’aller en prison, je ne sais plus, je ne suivais pas si attentivement. Et l’inspecteur lui demandait ce qu’il allait faire.

C’est une bonne question. Que faire avec les cinq dernières minutes? Je suppose que cela dépend de ce que vous faisiez avant les cinq dernières minutes et que vous ne pourrez plus faire après.

Alors, peut-être, fumer une cigarette, et à la fin de ces cinq minutes, commencer sa journée de travail. Ou embrasser son amoureux s’il y a un train, avec vous à bord, qui part dans bientôt. Ou vérifier où est le sac à vomi si vous êtes dans un avion juste avant le décollage. Ou s’assurer que la sortie de secours la plus proche n’est pas cadenassée si vous êtes dans une église prêt(e) à vous marier.

Soyons objectifs, pour être vraiment prêt, il y a une seule chose nécessaire. Et c’est d’aller faire pipi. On ne sait jamais si on aura l’occasion plus tard. C’est pourquoi à la fin de chaque rendez-vous – amoureux ou pas – les cinq dernières minutes avant de quitter le restaurant/bar/endroit du rendez-vous, doivent être passées dans les toilettes.

J’ai souvent remarqué que les aux revoirs sont toujours longs. On fait la bise, on serre la main, on salue et on continue à parler. Rien n’est jamais bref dans les salutations de départ. Et personne, je dis bien personne, ne veut ni peut prolonger les civilités la vessie pleine. Les toilettes sont alors la seule option raisonnable

Ainsi, c’est avec une vessie vide qui vous laissera l’esprit serein et tout votre concentration que vous pourrez terminer gracieusement votre rencontre.

 

In english

The last five minutes and a precious advice

My insomnia is back with a vengeance for the past week. I spend the night wanting to sleep, without any success, and I spend the day trying to stay awake, which is not successful either. Yesterday, brain and body refused to function, so I surrendered.

I searched online for tv series that would take me to sleep. I found Derrick. And I didn’t sleep a wink. No. My stubborn mind decided that a good old fashion german tv program wasn’t that bad. Dare I say, almost fascinating by keeping so close to reality. Thus, watching a woman making tea for her visitors during the investigation: put the kettle on, wait for the water to boil, open a tea bag, pour water over the tea, let steep, add milk, stir, and so on. It lasted 10 minutes. Like I said, close to reality. ..

In one episode, a character is being told he has only five minutes left before dying or going to jail or something, I don’t remember exactly. I wasn’t that attentive. But I remember the detective asking what he would do in the last five minutes.

Which is a very good question if you ask me. What would you do in the last five minutes? I suppose it depends of what you were doing before the last minutes that you wouldn’t be able to do anymore after. It does make sense, doesn’t it?

So maybe, smoke a ciggie, then after the five minutes, start your day at work. Or kiss your lover before boarding your train, which leaves in five minutes. Or look for the sick bag before the plane takes off. Or make sure the church exit door is left opened before getting married.

Let’s be honest. There’s only one vital thing you need to be ready. And that’s having a wee. You never know if you’ll have the opportunity later. That’s why at the end of a date, whether it’s romantic or businesslike, you’ll have to spend the last five minutes in the toilets. Don’t leave your rendez-vous without going to the loo.

Because I often noticed that goodbyes are longer than expected. You kiss, you shake hands, you nod, and yet one keeps talking and no one leaves. Saying goodbye is never done in a short time. And no one, trust me, no one, wants to say goodbye with a full bladder. Toilets are the only reasonable option in the last five minutes.

And therefore, serene, focused and happy, you’ll end your meeting in a proper manner thanks to an empty bladder.

Comments: 16

  1. Laurent says:

    Dans un même article parler d’insomnie, de Derrick et de faire pipi, c’est pas mal. Et amusant.

  2. Audrey says:

    tu m’as fait rire

  3. Nathalie says:

    excellent conseil qui m’a bien fait rire. :-)

  4. Mag says:

    Duly noted, Mu. I do think this post comes from experience and I sniggered a little. Sorry :-)

  5. Benoit says:

    Murielle, il y a un film, une comédie avec Emma Thompson, Duo d’Escrocs, avec une scène où les protagonistes vont tous aux toilettes juste avant de faire un cambriolage. Le film est nul mais la scène est comique. Et résume finalement ton article.

  6. Derrick et son acolyte n’étaient pas franchement gais. C’est vrai que dans la vie réelle tout est long et répété, mais on n’y fait pas trop attention.

  7. Un fois (à l’hôpital)j’avais pensé avoir peu de temps à vivre à cause d’une grosse infection pulmonaire, et en fait je me disais : « Enfin débarrassé de X ET Y, et de toutes ces guerres, et des contingences horribles ».

  8. Amaya says:

    Les toilettes sont dans de nombreux cas , la seule option raisonnable : outre vider la vessie , ils sont le lieu où l’on peut discrètement raisonner , je n’irai pas dire jusqu’à prier quoique , …. alors comme je ne sais pas tourner sept fois ma langue dans ma poche , c’est une excellente option pour arrêter le temps 5 minutes ! :lol:

    • Laurent says:

      C’est une réflexion pertinente! Les toilettes sont un refuge dans bien des cas. Se cacher d’un collègue ou d’un manager trop ennuyeux, s’y réfugier quand on a un coup de stress ou un coup de blues, y manger son sandwich quand on n’a personne avec qui s’assoir à la cantine (souvenir de collège), passer un coup de fil, etc, etc.
      Puis l’endroit pour faire le vide au sens propre comme au figuré…

      • Oui, c’est complémentaire de la réponse d’Amaya :-) J’aurais du en faire un article tant il y a à dire…

    • C’est vrai! Les toilettes sont un lieu à part. Un peu comme la SDB à la maison, c’est parfois le seul endroit où on peut faire le point et fuir les autres :-)

  9. Quand je pense que l’acteur principal avait réussi jusqu’à sa mort à cacher qu’il avait été incorporé dans les SS, à 19 ans, en 1943 sur le front de l’est, dans un régiment qui exécutait assez facilement les civils russes…

    • oui, il n’a jamais été inquiété. Il a eu une belle vie le s*****

  10. Mag says:

    How silly would that be to kiss with a full bladder :-) hang on I need the loo

quelque chose à dire