Zulma

J’ai eu la chance de découvrir une maison d’édition qui m’était inconnue jusqu’alors et dont la politique culturelle est à souligner. Les Éditions Zulma présentent des livres de qualité, dont les couvertures sont un régal pour les yeux sensibles au graphisme et au design – créées par David Pearson – et le site web un plaisir à visiter. (Je tiens à préciser que ceci n’est pas un publi-reportage, hélas…).

 

Voici leur petit texte qui prélude chaque roman :

« Être éditeur, c’est avant tout accueillir des auteurs inspirés et sans concessions – avec une porte grand ouverte sur les littératures vivantes du monde entier. Au rythme de douze nouveautés par an, Zulma s’impose le seul critère valable : être amoureux du texte qu’il faudra défendre. Car il s’agit de s’émouvoir, comprendre, s’interroger – bref, se passionner, toujours. »

C’est une jolie définition qui s’applique finalement à tous les corps de métiers passionnés par la littérature et la culture en général. C’est une définition que je fais également mienne.  Je parlerai dans un autre article de plusieurs de ses livres que j’ai pu lire mais en attendant, ça vaut le coup d’aller faire un tour sur leur site.