mémoire

J’ai une mémoire bizarre. Je me souviens très peu de mon enfance, seulement des parfums et je n’arrive pas à me souvenir des noms. Je me souviens de détails inutiles, d’images et de moments. J’oublie les histoires des films mais je me souviens de l’atmosphère et de mon ressenti.

J’ai passé ces derniers jours à chercher le nom d’une actrice et d’un film que j’avais beaucoup aimé plusieurs années auparavant. Je me souvenais l’avoir vu à Bayonne, je pensais être étudiante à l’époque (donc début des années 90), c’était un film indépendant américain, l’actrice était blonde, au physique bizarre et fragile, un corps maigre et des seins lourds. Je me souvenais de sexe avec un inconnu dans le cinéma (pas moi –  une scène du film) , et je ne sais pas pourquoi mais je me souviens que  dans la vraie vie l’actrice était veuve avec des jumeaux. Je me souviens de drôle de choses.

Il m’a fallu passer des heures sur internet pour enfin trouver: Sue perdue dans Manhattan d’Amos Kollek avec Anna Thomson. Et c’était fin 1998. Je vivais à Paris et ma vie allait changer pour le meilleur peu après.  C’est bizarre la mémoire.

Je n’ai pas encore revu le film; je ne trouve pas le dvd d’occasion et puis j’ai peur d’être déçue? Peut-être que mon souvenir du film est plus beau que le film lui-même.