Nous trois

écrit par murielle

J’ai envie de vous dire quelque chose aujourd’hui. Quelque chose qui peut surprendre certaines personnes, sauf celles qui ont prêté attention. Je suis amoureux … de deux femmes. Tous ceux qui me connaissent savent que j’aime Elisa depuis bien longtemps. Rien ni personne ne pourra jamais nuire à notre relation et je crois sincèrement que nous serons ensemble pour toujours. Elle me complète, elle est tout ce que je ne suis pas, elle me connait mieux que moi même.

Ces dernières années, nous sommes arrivés à une étape dans notre relation où nous nous sommes sentis suffisamment à l’aise pour ne pas être exclusifs. J’ai toujours pensé que la jalousie était un concept rétograde. Je lui ai alors proposé de nous ouvrir à de nouvelles personnes et à de nouvelles relations amoureuses. Cette nouvelle étape dans notre relation a rendu ce que nous avons entre nous encore plus fort.

Quand j’ai rencontré Rachel il n’y avait pas de « pour toujours ». J’ai toujours su qu’elle allait quitter définitivement le pays dans quelques temps. Alors pour une fois dans ma vie, j’ai été décisif, je lui ai dit que je l’aimais et que je voulais que l’on devienne plus que des amis. Heureusement mes paroles maladroites ne l’ont pas rebutée et depuis Janvier, nous nous voyons beaucoup et sommes devenus extrêmement proches. C’est une femme formidable avec laquelle j’aime passer mon temps libre. Je la retrouve chez elle dès que je le peux, nous dormons ensemble chaque nuit, nous nous réveillons ensemble, tout ce que l’on fait ensemble me rend heureux. Mais elle part définitivement le mois prochain, je ne vais plus la voir et cela me brise le coeur. Savoir qu’elle part est une douleur de tous les instants.

C’est pourquoi je suis ravi d’être polyamoureux. Parce que quand Rachel me manquera, Elisa sera là pour moi et pourra me donner l’amour, la compréhension et le support dont j’aurai besoin pour m’aider à traverser ce moment difficile.

Comments: 15

  1. Audrey says:

    Cest quoi ce bazar?!

    • Commence pas! J’écris ce qui me passe par la tête, ça ne veut pas dire que j’y crois.

  2. Fred says:

    sans voix….
    Te voilà maintenant adepte de l’amour libre, et tu te prends un homme?
    he he, je comprends bien que c’est une fiction. Je ne connaissais pas l’expression polyamour, je vois que le concept existe vraiment. Surprenant!

    • Qu’est ce que tu crois? Je ne connaissais pas le concept jusqu’à l’année dernière, c’est plutôt anglo saxon et y’a plein de magazines anglais qui en parlent. Chacun sa façon d’envisager le couple, hein?

  3. Nathalie says:

    Je n’y crois pas trop. J’ai l’impression que la fille n’a pas le choix dans cette relation.

  4. C’est plus une façon d’envisager l’amour que le couple non ? !

    • Je ne sais pas. Les polyamoureux sont en couple. C’est deux plus un ou deux plus un plus un.

  5. LO says:

    Arf ! la fin est terrible. Une foison de mauvaises raisons ! Autant je peux concevoir que l’on puisse être amoureux de deux personnes, autant je crois que c’est difficile à vivre et que l’on ne doit surtout pas compter sur le troisième élément du trio pour qu’il soit celui/celle qui console.

  6. quelques réflexions sur le polyamour écrites il y a quelques temps:
    http://nhetic.wordpress.com/2011/11/28/amours-caches-amours-frustres/

    Pour revenir sur ce que tu as écrit, je ne sais pas s’il y a vraiment de polyamour, comme l’impression qu’une personne est lésée dans l’histoire, au limite de l’utilisation.
    Le polyamour reste quelque chose dde très complexe de toute manière mais peut également se révéler salvateur si le dialogue, l’écoute, le respect et la compréhension sont au rendez vous pour les lutin-es (le nom que se donnent les polyamoureux)

    • Je lirai tout ceci à tête reposée demain soir afin de commenter sérieusement un sujet que je considère un peu frivole. Je vais t’envoyer aussi ce que j’ai lu.

quelque chose à dire