Restez à la maison : c’est le confinement

Written by murielle

Donc cela fait presque une semaine que le confinement a été décrété. Et donc oui il faut suivre ce motto « Restez à la maison« . Perso, ça fait un bon moment que je ne suis allée nulle part. À part un week-end à Bayonne juste avant que le confinement soit annoncé, et ce, sans donc savoir que ce serait le premier et dernier week-end hors Angoulême depuis octobre 2019.

Comme je suis un peu OCD, je me lave beaucoup les mains. De même, la distance sociale est un principe important de mon existence ; je suis une sociable asociale. Donc, en ce qui concerne l’adaptation de mon comportement aux derniers conseils médicaux, je n’avais pas beaucoup de changements à apporter. Je faisais déjà tout ce que je pouvais.

Parce que cela me vient assez naturellement, j’ai aussi du mal à donner des conseils sur l’auto-isolement. Ne pas entendre pas le son de sa voix dans une journée peut sembler bizarre et difficile mais à part ça, ça le fait.

Mais j’ai tout de même décidé de changer quelque chose et de passer à des journées plus mesurées et cadrées que jusqu’à présent. Je vais me fixer planning et tenter de m’y tenir. NE serait-ce que pour me prouver que je peux le faire.

Donc étant actuellement en mi-temps thérapeutique – avec un bras et une main qui se rétablissent un peu trop lentement, je ne peux pas passer 7h à un ordi à travailler – je peux commencer une vie plus « saine ».

Le matin, douche, thé et au travail. J’ai même organisé un coin bureau pour que le travail n’empiète pas dans les autres pièces/moments de ma vie.

13h pause dej’. Il faut que je mange moins et mieux !

Début d’après-midi, je prends mon attestation de sortie et je vais faire le tour du pâté de maisons et un peu plus, histoire de vérifier que mes jambes fonctionnent encore.

Film/livre ou série, jeu en ligne avec Jules (ce sera l’occasion de parler à nouveau lectures) et puis en fin d’après-midi encore un peu de travail non plus par envie mais par obligation : vérifier que mon équipe a rempli les tableaux de suivi, s’est déconnectée puis lire les derniers mails d’une direction calculatrice qui se veut rassurante mais qui ne dupe personne.

Soirée : Facetime ou mail avec les gens à qui je manque et réciproquement.

Faut que je tienne. Je vais commencer par cette semaine. Baby steps…

Et vous ? Comment se passent les jours de confinement ?

7 thoughts on “Restez à la maison : c’est le confinement

  1. J’ai la chance de vivre à la campagne et d’avoir un grand jardin. Je prépare actuellement des semis pour mon potager. Ma vie en confinement n’est pas vraiment bouleversée sinon dans l’idée. Prends soin de toi Muriel.

    • Oui tu as de la chance. Je rêve d’un jardin ou d’une terrasse, voire même juste d’un balcon :-) Prends soin de toi aussi

      • J’ai conscience de cette chance. Cela part néanmoins d’un choix de vie qui a généré des sacrifices comme celui de déménager à 600 km de mes enfants ou de m’endetter sur de longues années. Mais je ne regrette pas de m’être éloignée de la ville et de son agitation. Tout ce qui se passe actuellement me conforte dans mon choix et la possibilité de cultiver des legumes bio est infiniment précieuse.

        • Oui tout choix demande des sacrifices. Et le tien s’avère le bon :-)

  2. Fred says:

    Nous sommes dans un appart et on le vit plutôt bien pour le moment. Une pensée pour tout le personnel soignant, les caissières, et les autres. Et bon courage à toi Murielle. Profites en pour écrire plus d’articles !

  3. Nathalie says:

    J’ai une liste similaire à la tienne. J’ajouterai ne pas lire les journaux et voir les news plus d’une fois par jour et faire une séance de yoga.

    • Oui rationner le temps des news est une bonne idée. Trop anxiogène sinon.

quelque chose à dire