masque visage covid
réfléchir

Un premier bilan post confinement

Alors, comment se passe votre post confinement ? Rien n’a changé, votre vie a repris « comme avant », vous avez changé des habitudes ou façons de penser ? Ou est-ce plus subtil ?

La quantité de changements que nous avons traversés en peu de temps peut être difficile à estimer puis à vivre. J’ai fait face en aimant être « enfermée », en tentant de le prendre comme un moment de repos, de recul et de pause face au stress du travail entre autres. Je me suis crée un cocon de sécurité, un havre, pour rendre l’expérience plus tolérable. Et j’ai finalement bien vécu ce moment.

Ironiquement, cela a engendré d’autres problèmes parce que je ne suis plus pressée de reprendre mon rythme d’avant. Et puis j’ai pris du poids, je me sens moins bien physiquement. Je ne réalisais pas combien je compensais mon inactivité, mon mini ennui par la nourriture.

post confinementDepuis, je suis sortie. Peu. Je suis allée marcher, prendre des photos, acheter des fleurs et faire quelques courses au market du coin. Je respecte les distances et suis agacée par ceux qui ne le font pas. Je mets un masque et qui agacée par ceux qui ne le font pas. Je me méfie. Peut-être parce que ce n’est pas un microbe qui circule au hasard mais le comportement des gens qui détermine si le virus se propage ou pas.

C’est compliqué ce post confinement. Calmer son inquiétude mais ne plus avoir confiance dans le comportement parfois immature, irrespectueux ou inconscient de ceux qui nous entourent. Nos proches et les autres. Je n’aime pas ma méfiance mais elle est là ancrée et je la laisse prendre sa place.

virus covid post confinementUn truc tout bête qui me travaille. Mardi prochain, j’ai un expert qui vient faire les diagnostics obligatoires pour mon appartement. Et depuis que le rdv est fixé, je me demande : est-ce qu’il aura un masque pour la visite de l’appart, est-ce qu’il aura des surchaussures ? Sinon, est-ce que je lui demande de se déchausser avant d’entrer ? Je ne veux pas qu’il apporte cette chose de l’extérieur alors que je suis vigilante sur la désinfection et l’hygiène. Comment le demander sans passer pour extra anxieuse ?

Bref de nouvelles questions que je ne pensais jamais me poser auparavant. Des nouveaux comportements et une nouvelle façon de penser à adopter, que je le veuille ou pas.

Commentaires

Amaya
22 mai 2020 à 14:12

bha je n’ai pas été confinée , j’ai du travailler , pas vraiment de changement mais j’ai apprécié le calme à l’extérieur pour embaucher et débaucher, le temps que les personnes prenaient , l’indulgence autant envers soi même qu’envers les autres : les profs envers les élèves, les parents envers les enfants, les kilos , les poils et autres aspects ordinaires vécus bien souvent avec réalisme et humour , les priorités dans la vie qui ont été relativisées dans les achats, le soi-disant nécessaire. De tout cela je sens encore les traces dans le post-confinement et c’est bon à vivre. Mais violence, peurs ,colère et intransigeance ont été là et sont encore là en post-confinement. Je n’ai jamais mis de masques pour les courses mais je prends les distances, j’y veille tout un travail ! je baisse le regard et je vais vite pour rester vigilante , c’est un autre masque . Je vois certains regard accusateur mais c’est volontairement que là où ce n’est pas obligatoire, je n’en porte pas. Je suis consciente que c’est difficile pour certains mais s’habituer à l’idée que la vie est un risque me semble salutaire. Je respecte les obligations de le porter là où c’est obligatoire . je vois agressivité et peurs . Je suis très optimiste pour la suite , inquiète cependant ….où va nous mener ce déni sur notre condition de mortels, où va nous mener la peur d’avoir à y faire face…. j’essaie toujours de trouver un juste milieu, j’y travaille et je me plante et je recommence :-) !



Amaya
22 mai 2020 à 14:22

merci pour les liens vers les articles !



Amaya
23 mai 2020 à 15:37

Ma foi oui et meme les violences et petages de plomb je ne dirai pas que je les ai bien vecus mais je les ai geres



Fred
23 mai 2020 à 23:10

Télétravail encore maintenant très bien vécu. Prise de poids aussi. Envie de rien faire. Moral assez bon. Plus l’habitude de faire des phrases.



Nathalie
24 mai 2020 à 13:07

Ca faisait un moment que tu n’écrivais plus autant. Tes posts me manquaient.



quelque chose à dire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.